Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

2 septembre 2007 7 02 /09 /septembre /2007 21:35

Est ce une bonne affaire ? A entendre les médias tout le microcosme s’est forgé une opinion, un avis évidemment autorisé. Ce méga rapprochement entre l’eau et le gaz défie les lois de la pesanteur mais rien n’étant plus comme avant, peut être que ces deux là peuvent se marier sans créer les effervescences d’antan.


On ignore tout de l’intérêt de cette opération mais on est certain que de deux des trois populations les plus concernées, le client et l’actionnaire, le premier continuera à payer plus cher son eau, son gaz et son courant et ce quelque soit la nature de son fournisseur quant au second, s’il désapprouve l’opération, il reste libre de céder ses parts et de ne plus être concerné.


Tout serait pour le mieux dans le meilleur des mondes si cette affaire ne mettait en cause la parole de l’Etat. Dans une vie antérieure le ministre Sarkozy s’était engagé, pour acheter la paix syndicale, à ne pas dénationaliser Gdf. Aujourd’hui l’opération de fusion avec Suez, dont le président s’est fait le champion, revient à privatiser ce vieux bastion de l’économie dirigée.


Quand bien même serait-ce pour la bonne cause – ce dont on peut ne pas douter – ce revirement cautionne le mensonge d’Etat au prétexte de la raison du même nom. Choix cornélien dont Sarkozy devra payer le prix.


Cash avec les syndicats et les salariés de l’entreprise publique, troisième des partis prenantes, s’il ne veut pas que lui colle à la peau, en son début de mandat, la légèreté de la parole donnée.


Chirac doit boire du petit lait, lui dont aucun des engagements ne tenait plus que le temps qu’il lui fallait pour les formuler. Il aurait en ce domaine un digne héritier.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Candide - dans Economie
commenter cet article

commentaires

triniti 03/09/2007 17:32

Changer d'avis en fonction de nouvelles données n'est pas forcément mentir.
D'autre part, les syndicats qui ne représentent que très peu de choses ne sont pas les propriétaires de l'entreprise GDF, ce sont les actionnaires indirects (l'Etat c'est nous) et directs (ceux qui ont souscrit à des actions GDF) qui le sont.
C'est donc à eux d'apprécier