Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

27 septembre 2007 4 27 /09 /septembre /2007 21:27

C’était écrit, il fallait se méfier du Borloo qui dort. Le nouveau converti à l’écologie politique, comme beaucoup de convertis tardifs fait dans sa nouvelle religion une entrée fracassante, qui sera, espérons-le suivie d’une longue éclipse. Mais pour ses premiers pas il relègue les Voynet, Lepage, Hulot au rang de faire valoir et de bonnes consciences des pollueurs patentés


Il ne prévoit rien moins qu’une révolution, la révolution écolo. Alors on prend les devants et on se permet de dire à notre nouveau Zorro que la planète ne l’a pas attendu pour se réguler. Que les catastrophes dont l’homme peut être responsable, ne sont rien à coté des cataclysmes que la Terre a enduré, même que le petit Borloo n’était pas né. Que des météorites se sont écrasées, des volcans ont craché, des plaques tectoniques ont glissé avant même que le singe dont Borloo descend n’ait quitté son arbre.


L’anthropomorphisme mâtiné de gallicisme produit l’illusion d’un ministre écolo maître des éléments. Les fondamentaux de l’évolution des sphères qui nous entourent manquent au nouveau Don Quichotte de l’écologie. Les phénomènes écologiques sont régis par deux lois : celle de la proportionnalité – plus il fait chaud plus l’eau s’évapore et/ou celle du chaos, ou effet papillon quand il y a absence de relation continue entre la cause et l’effet. Le problème survient quand les deux principes interviennent aléatoirement. Personne à ce jour ne sait imputer – honnêtement - dans le domaine de la climatologie, par exemple, à un effet donné une cause certaine. D’où l’infinie stupidité du principe de précaution.


gaia-copie-1.jpg Gaïa a fait de la terre un système régulé qui, n’en déplaise au ministre apprenti sorcier, pratique l’automédication. A titre d’exemple l’effet parasol vient contrecarrer l’effet de serre ce qui fait osciller la température autour des moyennes historiquement constatées depuis la nuit des temps. Le modèle d’une hausse continue des températures entraînant les catastrophes complaisamment décrites par les écolos est irréaliste, mais il permet à leurs lobbys de proliférer en prêchant le faux.


Non la France n’est plus le centre du monde et les quelques voitures remisées par "vélib’" n’auront aucun effet sur les équilibres de notre biosphère. Ainsi les dispositions envisagées par le Grenelle de l’environnement auront pour seules conséquences d’handicaper durablement un peu plus notre productivité.


Inutile de demander aux français de marner plus pour gagner plus si en même temps on leur inflige le cilice de Grenelle en guise de motivation. Si la finalité de l'écologie c'est permettre de vivre plus vieux en vivant mieux, on peut douter du résultat.



 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Candide - dans Ecologie
commenter cet article

commentaires

bernard 27/09/2007 22:49

Quelle révolution écologique ? Réduire la vitesse (de 10km) ? Taxer plus ? C'est du déjà vu ... Quid des voitures hybrides ? Mieux vaut faire plaisir aux constructeurs et encaisser des taxes sur les produits pétroliers. Appeler cela une révolution écologique ... Il fallait oser !Sur le principe de précaution est écrit : "Personne à ce jour ne sait imputer – honnêtement - dans le domaine de l'écologie à un effet donné une cause certaine. D’où l’infinie stupidité du principe de précaution."Le principe de précaution par essence s'applique avec l'idée du au cas où ... donc si on ne sait pas ... pourquoi pas . Ceci dit pas avec ce genre de propositions.

Candide 28/09/2007 10:05

Peut-on agir sans savoir ?
Ni l’épidémie du Sida, ni l’épizootie de la vache folle, ni la catastrophe de la canicule n’auraient été évitées par l’application du principe de précaution. Tout simplement parce que la chaîne de causalité ne put être décelée –sur chacune de ces « affaires » qu’à posteriori. Il est anecdotique mais troublant d’apprendre que Mme Jeanne Calmant est ….morte de soif, déshydratée. On en reste la bouche sêche !

Phil Charton 27/09/2007 22:44

Hé Candide! Fais gaffe avec les droits des photos que tu piques à droite à gauche.... Ce serait bête que ce soit Over Blog qui en paie les frais.... toi qui les critique tant! (par derrière bien sur!)