Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

17 octobre 2007 3 17 /10 /octobre /2007 17:55

greve-sncf.jpgHeureux les marchands de pompe ! Futurs gagnants de la journée de « mobilisation » des cheminots, traminots et autres wattmen. Quant aux français quelque soit leur situation ils seront les cocus de cette énième vague de contestation syndicale. Le gouvernement, lui,  ne risque pas d’être surpris par l’ampleur des manifestations, il a tout fait pour assurer leur succès.


Que de temps perdu depuis l’élection de Sarkozy ! C’était dans la foulée qu’il fallait par décret aligner le nombre d’années de cotisations des assujettis aux régimes spéciaux, avant de distribuer le package fiscal. Il ne servait à rien de donner du temps au temps. Si ce n’est à remobiliser les déçus des élections.


Dans le domaine de la psychologie du français moyen le couple Sarkozy Fillon pourra être crédité d’un zéro pointé. Avoir gâché les premiers deux mois du quinquennat en ne prenant aucune des décisions forcément impopulaires que le président avait fait avaliser par ses électeurs, marquera le reste de son règne. Son mandat ne lui ouvrira plus l’opportunité de se jouer des masses inertes qui n’ont aucune raison de lui faire de cadeaux. Elles se mettront en mouvement, même si ces mouvements consistent à marcher à pied et à reculons.


Les infirmières c’était bien de les libérer, l’Europe c’était bien de la relancer mais les retraites c’était essentiel de les réformer et cela n’aura pas été fait. Ce n’est pas qu’on ne lui a pas soufflé ! Mais nimbé de son succès électoral il a cru que son étoile ne pâlirai pas. Funeste illusion, encore une victime de l’infatuation. Ne vient-il pas de reculer hier face aux étudiants en médecine dont les revendications sont la négation du principe même du service de santé.


Il ne s’en sortira qu’en cédant du lest. Ce lest là, c’est autant de boulets que il faudra traîner dans la course à la compétitivité : c’est le pays qui s’en trouve cocufié pour un raté d’agenda !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Candide - dans Economie
commenter cet article

commentaires

Marie 17/10/2007 19:50

Les médecins : les internes veulent la médecine dans les quartiers avec un nombre important de personnes âgées en passant 10 minutes maxi avec chacune. Surtout pas de cabinets dans les campagnes et dans les banlieues dites difficiles. La médecine à deux vitesses, J´apprends avec votre note qu´ils ont gagné !Les régimes spéciaux : solidarité entre eux,  mais pas d´égalité avec le reste des cotisantsDemain ce sera le désordre, bon courage !