Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

27 octobre 2007 6 27 /10 /octobre /2007 21:35

Au PS la politique reprend ses droits, la politique avec un « p » minuscule, la politicienne, celle qui veut que si l’on est en accord avec le gouvernement on s’abstienne pour retarder l’implosion.


ps.jpg C’est la cas de figure que nous offre le PS exposé à de nouveaux tiraillements dans la perspective de la ratification du mini traité simplifié façon Sarkozy.


Réclamer un vote populaire serait incongru après avoir subi le désaveu du referendum institutionnel, il y a trois ans tout juste. Apporter son soutien à Sarkozy serait se moquer de tous ceux qui au PS ont milité pour le non. Se prononcer contre serait se fâcher avec l’aile rénovatrice qui trouve dans ce texte l’essentiel de ce que proposait la constitution recalée par les français.


Consternant que ce parti qui prétend à la conduite des affaires ne soit pas apte à prendre une position claire et envisage l’abstention sur le sujet majeur de nos institutions. Ils peuvent toujours blâmer le chef de l’Etat et sa dextérité à enfoncer le clou où ça fait mal. Mais il ne faudrait pas confondre la cause et l’effet. Livré sans boussole à des vents contraires le bateau PS erre. Ce ne sont pas les vents qu’il faut incriminer, c’est le capitaine dont l’équipage en proie au doute se divise.


Il y a ceux qui envisage la mutinerie, la scission et ceux qui préfèrent la désertion, la récupération par la chaloupe battant pavillon UMP. Combien en restera-t-il à bord de ce qui ressemblera sans doute sous peu à une arche. A l’arche Delanoé.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Candide - dans Politique
commenter cet article

commentaires

B 29/10/2007 13:36

Allez un sourire sur le ps qui ne savait visiblement  plus où il en était ...http://www.videoclick.com/video-policlick/videos_lapsus_premonitoire.html?theme=videoshow/10914

Diatala 28/10/2007 12:13

Merci de virer les commentaires de trop. Je ne sais pas pourquoi il y en a autant d'ailleurs .Et j'ai cliqué sur un des prénoms qui s'affiche dans l'ajout de commentaire qui n'est pas le mien.

Diane 28/10/2007 12:07

"L'arche Delanoè" très bien trouvé ! Le PS sombre et les membres du parti refusent d'attraper les bouées de sauvetage préférant s'agiter dans la mer... que, d'essayer de s'en sortir. Leur dilemme est effectivement de faire un choix,  ce dernier comportant des risques. Mais ce n'est jamais le choix qui est difficile mais, l'idée que l'on se fait de celui-ci. Ah ben oui !  La peur n'évite pas le danger. A ce rythme et sans décision, l'arche Delanoé ne comportera pas toutes les espèces de gauche.

Killcow 28/10/2007 09:25

Oui, et il faut encore une fois souligner le talent de Notre-Divin-Président, qui au lieu de tenter une réforme institutionnelle alors que l'opinion, cette grande Dame qu'il convient de choyer, est contre, et que l'opposition est ici dans la mesure de séduire cette princesse ; il convient donc de présenter une réforme mieux accueillie par la minette et pour laquelle l'opposition est divisée sur la méthode de séduction. Du moins jusqu'au moment où la jolie fille aura à s'exprimer sur les personnes qui gouverneront nos cités. Sans oublier que pendant ce temps, il aura encore réussi à jouer à L'île de la tentation avec les baratineurs de l'opposition.Nicolas Sarkozy serait-il finalement un Dom Juan, qui n'a divorcé que pour mieux séduire ?