Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

28 octobre 2007 7 28 /10 /octobre /2007 21:09

C’est à hurler, à faire vomir, à se recroqueviller dans sa coquille pour ne plus être témoin de l’hallali, de la curée, de la mise à mort orchestrée par les « autorités » dans le fiasco de l’arche de Zoé. Jeter en pâture, livrer aux chiens – selon la triste formule – l’honneur des hommes pour s ‘exonérer de ses propres turpitudes, c’est ce que notre gouvernement, nos ministres, à l’unisson face au danger, ont orchestré.


Avec quelle promptitude, avec quelle précipitation n’ont-ils pas jeté l’opprobre sur une opération qui n’avait pas pu être montée sans que leurs services soient informés. A qui fera-t-on croire que dans la France Sarkozienne, 103 petits blacks puissent débarquer à l’insu des autorités ?   Pas besoin de tests ADN pour décréter qu’ils n’arrivaient pas au titre du regroupement familial.


Les autorités, le brave docteur Kouchner, le ministre qui veut extraire les réfugiés du Darfour, l’inventeur des corridors humanitaires, avaient donné leur accord. Aucune mission de cette importance ne peut être montée au Tchad sans que l’armée française, omni présente ne soit sollicitée, informée, mobilisée.


Pourquoi la sortie de ces orphelins a-t-elle tourné au bide ? Qui n’a pas touché sa commission, quel intermédiaire a jugé que le prix perçu était indigne du service rendu ?


C’est un président tchadien aux accents de bête immonde qui s’est livré à une diatribe obscène évoquant des réseaux pédophiles, des trafics d’organes… Et c’est un ambassadeur de France qui a joint sa voix à cette marionnette « amie » de notre pays. La voix de la honte. Qu’en sait-il, ce cireur de babouches patenté, de la culpabilité de cet ONG ? Est-il flic, juge ce procureur intérimaire ?


Ils furent nombreux à Paris à se laver les mains, les ministres et leur sous fifres : bien entendu contre toute évidence ils ne savaient rien.


La république n’aura jamais enfanté autant de Ponce Pilate spontanés qu’en ce tristetchad3.jpg dimanche d’octobre. Peu importe au final si les « humanitaires » - on ne leur donnera pas le bon dieu sans confession -  passent quelques jours à l’ombre. Il se trouvera bien une nouvelle Cécilia Sarkozy pour venir, dans quelques mois, les libérer.


Mais ces gamins, ces petits blacks c’était pour eux la seule chance que la lumière succède enfin à la nuit et le noir est déjà retombé.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Candide - dans International
commenter cet article

commentaires

Michel CAMBOULIVES 03/11/2007 03:06

Hallucinant cette affaire qui me parrait être le modèle parfait de la désinformation. En clair, il me semble qu'on se fout de notre gueule! Comment en effet imaginer un "enlèvement" de 100 enfants stoppé net à la paserelle de l'avion ? Comment imaginer que le Tchad et la France n'étaient pas informés de cette affaire et s'il s'agissait bien d'enlèvement pourquoi avoir agi si tardivement ? Les enfants avaient presque tous des "parents"? Ah oui ? Heu...un père, une mère, les deux qui s'occupaient d'eux ou bien de vagues cousins qui se foutent pas mal de leurs sorts? Les médias ne le disent pas; comme d'habitude ils hurlent avec les loups.Bref, un traquenard me semble t'il probablement mis en place par le pouvoir tchadien avec la complicité peut être de la naïveté des organisateurs dans lequel la France politique et médiatique est tombée toute entière. Pouarkkkk!

Buffalo (de l'Equipe de Débattons !) 31/10/2007 11:17

à ce que j'ai entendu récemment, ces orphelins ne l'étaient pas tant que ça !!!

Diatala 29/10/2007 13:36

J'ai tendance à être de l'avis de Jacques. Quelque chose nous échappe. Les propos d'Idriss Déby sont très violents dans cette accusation, non fondée, officiellement, simplement mais officieusement ?

Liza 29/10/2007 12:51

Oh merci, exactement ce que je pense .... un commentaire très sensée pour une affaire très noire .... Va-t-il falloir ressortir Cécilia pour aller chercher ces gens dans quelques années, s´ils survivent à cela???Ce n´était pas la peine d´aller chercher les infirmières bulgares, si on jète en pâture maintenant ces naifs de l´humanitaire, qui ont vraiment pensé pouvoir faire quelque choses , que les grandes organisation ne sont pas capable de faire.Pauvre France!

hapy 29/10/2007 11:07

Qui l'eu cru, pour une fois je partage ton analyse.