Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

31 décembre 2007 1 31 /12 /décembre /2007 17:22

Il n’est qu’à mettre le nez dehors pour réaliser que pour la première fois depuis une génération le sort réservé aux entrants est moins favorable que celui des sortants. Il ne s agit pas d’idéologie, de critique sarkozienne ou antisarkozienne mais de la réalité que nos enfants rencontrent et que seuls des parents peuvent appréhender : comparaison oblige. 

Inutile de prétendre que perception n’est pas raison, que selon l’INSEE le niveau de vie a encore augmenté, les faits aux quels les français sont confrontés valent tous les indices des statisticiens et ils entraînent unanimement vers le bas.

Dans ce type de situation deux attitudes se rencontrent. Celle omniprésente qui consiste à exiger son dû, le maintient des avantages acquis quand ce n’est pas leur extension et celle qui, déplorant ce retournement, accepte l’ouverture vers d’autres formes d’organisation de la société que celle qui a conduit à l’impasse dans la quelle on est plongé. 


2008.jpgEn ce jour de vœux il n’en est qu’un à formuler. Que les français entendent ceux qui leur expliquent que le passé est passé et que le futur est à construire non pas en reproduisant ce modèle qui fut une parenthèse, mais en inventant de nouveaux repères.

 

Sauf à envisager une nouvelle guerre mondiale, une nouvelle décolonisation, le retour à l’aliénation de milliards de gens par le dieu du Prolétariat, les conditions qui ont permis l’extraordinaire explosion de la deuxième partie du XX ème siècle ne se reproduiront pas. 

Autant dire que les états d’âme des plus favorisés tels les avocats, les pharmaciens, les internes en médecine, ou des plus médiatisés : les cheminots, les fonctionnaires pour n’en citer que quelques uns importent peu face au tsunami qui menace d’emporter les digues à l’abri des quels nous continuons notre petit frichti.

Si le prix à payer n’est que faire sauter les 35 heures, élaguer le droit du travail, permettre de bosser le dimanche et laisser les gens libres de prendre leur retraite quand bon leur semble alors il faut y aller. Mais il se pourrait qu’il soit plus élevé !

La seule nécessité étant que dans cette révolution qui se dessine seul les "vieux" soient protégés. Par ce terme là, ce sont tous les exclus de la machine économique parce que pour eux il est trop tard pour espérer remonter dans un train même s’il ne se déplace encore qu’au pas.
 
 Quant aux autres : nolens, volens


Partager cet article

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article

commentaires

christian 03/01/2008 16:34

Décidemment, la majorité des gens sont amnésiques. La protection sociale, ce n'est pas le passé, et la démanteler, ce n'est pas moderniser, mais revenir en arrière d'au moins un siècle. Ce que propose le "gouvernement" (c'est à dire le voyou-en-chef Sarkozy-Petite-Frappe)c'est un retour à l'époque du Roi Soleil. Papa Sarkozy n'est pas un réformateur, sauf peut-être dans le sens orwellien du terme.Orwell, le double langage, vous connaissez  ?Quelques exemples:Ministère de l'intégration, de l'immigration et du développement durableTraduction: Ministère de la persécution, de l'expulsion des étrangers et du pillage des ressources.Travailler plus pour gagner plusTraduction: Vous travaillez plus, mes amis et moi gagnons plus.Exemples tirés de cet article:Inventer de nouveau repèresTraduction: Restaurer les privilèges, style ancien régimeLes vieux doivent être protégésTraduction: Réintrodcution de la redevance dès 2009etc...

toc 01/01/2008 22:59

le latin de cuisine convient assez bien quand on est dans les "sciences" économiques ... …certaines choses ne s’achètent pas en particulier ce qu’on a coutume d’apeler le « bonheur » ... le toujours plus n'est bon qu'à polluer de plus  en plus la terre et d'épuiser ses ressources naturelles... plus de pouvoir d'achat c'est surtout plus de bénéfices pour MEL et comparses (vous devriez quand meme les rajouter à votre liste des plus favorisés ..et bien d'autres encore : députés ,sénateurs et autres fonctionnaires européens , les bollore et toute la jet set ...etc..) l'avenir ne peut etre sérieusement envisagé sans une réduction drastique de la consommation dans les pays dévelopés ... bonne année 2008