Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

7 janvier 2008 1 07 /01 /janvier /2008 17:45

patron-rmi-index.jpgLa déclaration du patron de FO ne saurait être critiquée si ce n’est au nom d’un anti syndicalisme obsolète. Elle fait même partie de ces évidences que dans d’autres temps, d’autres lieux il serait incongru de rappeler sauf à passer pour un niais.

 


Mr Mailly, ci devant secrétaire général de Force ouvrière, fait remarquer que la hausse du pouvoir d’achat c’est avant tout la hausse des salaires. Le rachat des RTT et la non imposition des heures supplémentaires ne sont que des à cotés qui ne répondent pas à l’attente des français. Une fois n’est pas coutume, mais ce syndicaliste parle d’or. Il a parfaitement raison de rappeler ce qui est frappé au coin du bons sens : c’est à « l’économie » de décider des salaires et non au politique.

 


On s’étonnera seulement que ce constat d’orthodoxie libérale soit le fait du plusFO1.jpg conservateur des syndicats. Mais sans doute la rupture affecte-t-elle aussi les syndicalistes sans que l’on ait été prévenue.

 


Sarkozy va finir par passer pour ultra rétrograde dans cette affaire de pouvoir d’achat, à prétendre donner d’une main sans reprendre de l’autre, ce qui fut la spécialité de tous ses prédécesseurs. Il serait temps d’annoncer la couleur : l’Etat ne peut pas tout faire (dixit Jospin) et certainement pas se substituer aux patrons pour fixer les salaires.  

Partager cet article

Repost 0
Published by Candide - dans Economie
commenter cet article

commentaires

marc d Here 14/01/2008 18:02

F.O. et la CFTC viennent d'annoncer qu'elles avaient décidé de signer l'accord sur la modernisation du marché du travail....La CFDT et la CGC le signeront aussi très probablement, ce qui permettra au gouvernement d'en faire un projet de lio, qui sera voté avant fin Juin.....Il s'agit là d'un avancée exceptionnelle vers la flexsécurité, qui va favoriser l'emploi, la croissance et le pouvoir d'achat. Avancée  aussi sur le plan de la méthode: c'est un accord entre partenaires sociaux et non une décision du gouvernement qui modifie profondément le droit du travail. C'était aussi une promesse de Sarkozy

eric 10/01/2008 22:32

Si les syndicats de ce pays ne s'étaient pas stupidement contenté d'organiser l'éssentiel de leur action dans les bastions du public acquis à leur cause et mobilisables à merci, les employés du privé se seraient  un peu moins désolidarisés du syndicalisme.Dans les pays d'Europe du nord ou le capitalisme fonctionne à plein régime, les taux de syndicalisés avoisinent les 60 % pour les meiux lotis... Cherchez l'erreur..Si nous avions des taux comparables chez nous, le délégué qui se présenterait devant un taulier dont la moitié du personnel serait déjà encartée,  passerait complètement inaperçu...Au lieu de fédérer, les grandes centrales se sont employées à déliter ce qui restait d'unité salariale. Vous pouvez vous en prendre à Sarkozy ou aux patrons "tous pourris" tant que vous voulez, ce n'est pas ce qui rendra leur attractivité à des syndicats qui ont refusé d'évoluer avec leur temps.Une dernière chose.Ne pas être d'accord avec votre propos ne m'autorisera jamais à me foutre de votre gueule, et encore moins à vous jeter quoi que ce soit à la figure.Cordialement.

Jacques 10/01/2008 10:18

Mais bien sûr, tout le monde "doit changer son logiciel", le Ps, les Syndicats...tout le monde sauf...Sarko...et les ....employeurs.Passons.Revenons aux Syndicats.Dans les PME, vous vous pensez que c'est le "manque d'attractivité des syndicats" qui explique la situation. Vous vous foutez de ma gueule ou quoi ????Ignorez-vous donc que dès que quelqu'un annonce légalement au "taulier" qu'il est délégué syndical, il à 90% de chances d'être liciencié. ???Ignorez-vous donc que parmis ceux qui y sont arrivés et qui devraient être "protégés", nombre de patron ont obtenu cependant leur licenciement par avis favorable du Ministère du travail contre l'avis négatif le plus souvent de l'Inspecteur du travail ????Y'a pas de doute, çà suscite des vocations......Eh bien oui, des vocations, il y en a.Au lieude me jeter des chiffres à la figure, allez donc consulter les sites des organisations syndicales, vous verrez si il n'y a pas de syndicats dans le prvé. Consultez le site de l'Union Syndicale Solidaires, celui de l'UNSA.Cà vous changera peut-être votre "logiciel" personnel.jf.

eric 09/01/2008 20:34

Des résultats électoraux à faire pâlir des partis politiques dans le privé ?!.. Sur quelle planète vivez vous Jacques? Accepter ce triste constat national de 7% de syndiqués tout en affirmant que les organisations syndicales font un carton dans le privé, fallait oser.On dirait du Jean François Copé !Si je veux bien vous accorder une addhésion plus forte dans quelques grosses structures de 2 ou 5000 employés, je vous rappelle que le plus gros employeur de France, c'est le tissus des PME.. Allez donc parler de représentativité syndicale à un carreleur d'une petite entreprise de maçonnerie de 10 âmes.Sa réponse désabusée vous donnera du même coup quelques élements de d'explication à cette désafection massive aux prud'hommales que vous dénoncez .Soyons sérieux Jacques. Ne croyez vous pas que le syndicalisme de ce pays ne gagnerait pas à faire son aggiornamento et changer son logiciel ? Même Bernard Thibault l'a compris en multipliant les signes d'une volonté de voir la CGT sortir de ses bastions historiques pour tenter de sensibiliser le travailleur du privé.

Jacques 09/01/2008 18:58

C'est quand même étrange votre réaction.Moi je vous parle de 1978.Et vous vous me répondez que ce rapport a été écrit en...2006.Je réïtère donc ma réfléxion précédente...Depuis 1978, ils ont mis bien du temps à s'en préoccuper ! Et pourquoi donc les salariés du PRIVE qui ont des problèmes (les Prud'hommes sont engorgés, non?) font -ils alors appel aux syndicats, c'est à dire qu'ils leur font confiance à ce moment-là pour les défendre ????Je ne sais pas qui ne regarde pas plus loin que le bout d son nez...jf.