Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

26 février 2008 2 26 /02 /février /2008 21:15

Feindre la surprise c’est ce qui reste pour justifier que rien n’ait permis d’enrayerundefined l’explosion des prix pourtant inscrite dans la logique du système économique. Inutile d’en appeler aux mannes d’Adam Smith, il suffit de citer Guizot : « enrichissez vous » !

Le libéralisme fonctionne comme un tout, prétendre le contrôler alors qu’il dispose des ses propres forces d’auto contrôle conduit à la situation que la France subit et continuera à subir puisque les incantations n’y changeront rien.

La distribution s’est concentrée sur 4 ou 5 groupes croit-on : c’est faux. Dans un lieu donné le consommateur n’a accès au mieux qu’à deux enseignes sauf à dépenser en temps et en énergie ce qu’un quidam ne fera qu’exceptionnellement.  Confronter les prix ça n’existe que dans les publicité des distributeurs et ça n’a d’autre objectifs que d’endormir la confiance du consommateur. Il n’y a pas de concurrence sur les produits courants contrairement à ce que l’on prétend. Les distributeurs dans ce pays grâce à la loi Galland se sont partagés sous l’oeil bienveillant des pouvoirs publics le gâteau. Depuis cette loi leurs propriétaires trônent au hit parade des français les plus fortunés. Qu’ont ils créé, où ont ils innové ? Ils ont lobbyé avec force enveloppes et  succès pour récupérer auprès du maire, du député les meilleurs emplacements avec l’assurance qu’ils n’auraient pas de concurrents.

undefinedMais ils ne sont pas seuls à s’être enrichi dans ce processus. Cette concentration aval a eu pour effet de susciter la réunion des fabricants au risque de disparition. Le processus est connu, démontré. Les centrales d’achat forcent les petits à accepter des conditions que seuls les grands peuvent amortir et ainsi les petits producteurs sont avalés par les plus gros jusqu’à ce que seuls ne survivent que 2 fabricants de yaourt, deux fabricants de fromage, deux fabricants de pâtes… Le duopole étant forme la plus perverse du capitalisme, le reste découle de cette double concentration favorisée par les pouvoirs publics trop contents d’imposer (fiscalement) des mastodontes plutôt que de subventionner des dizaines de petits producteurs. Enrichissez vous disait déjà Guizot, qui tenait les cordons de la bourse.

Rien de ce qui précède n’a pu échapper à nos énarques, à nos têtes d’oeufs qui feignent de découvrir que le système qu’ils ont mis en place fonctionne à plein régime aux plus grand profit des groupes qu’ils ont appelé de leurs vœux et du fisc qui les ponctionne.

Alors messieurs un peu de dignité, cessez vos jérémiades et expliquez enfin aux français que ces prix qui augmentent, ces salaires indécents payés aux caissières c’est le résultat de votre interventionnisme stupide, des lois Galland, Raffarin et autres codicilles aux lois simples du libéralisme.


Partager cet article

Repost 0
Published by Candide - dans Economie
commenter cet article

commentaires

C. Cals 02/03/2008 17:33

Je tiens d’abord à préciser que je ne suis affiliée à aucun parti et que je ne « roule » pour aucune liste. Mes propos n’engagent donc que moi.Au cours de réunions électorales il a été dit que finalement le problème de la patinoire n’était qu’un problème de génération: les séniors étant en majorité contre et les jeunes ménages  en majorité pour. Je comprends très bien ces jeunes parents qui voient d’un bon œil cette future patinoire où leurs enfants pourront se distraire avec eux ou sans eux en un lieu sécurisé les mercredi, samedi, et pourquoi pas dans la semaine. Je l’avoue  c’est séduisant mais…d’abord cette patinoire souterraine sera-t-elle si sûre que cela ? Sans doute les architectes vont-ils se récrier que bien évidemment elle le sera, mais en matière d’innovation il faut être très prudent et la plus grande circonspection doit être de mise. Et puis…ces jeunes familles espèrent-elles aussi et très légitimement la construction de crèches où accueillir leurs plus jeunes enfants. Mais là le gros et vrai problème se pose: Où trouver les fonds qui permettront et la patinoire(loisirs) et les crèches(nécessité) ? dans les impôts locaux qui seront tellement majorés que bon nombre de ces jeunes  ménages devront déménager. Ce doit-être une réflexion à mener qui devrait au moins les conduire à assister plus nombreux à ces réunions pre-électorales où il faut le reconnaître ils sont peu représentés.Dernière réflexion: sans doute M.Foy, notre maire, était-il autoritariste mais enfin comment expliquer que tous ses conseillers municipaux(à l’exception de l’opposition ,cela va de soi )n’aient pas réagi et aient cautionné tels des moutons de Panurge  toutes ses actions et décisions ?  Plus grave : Comment ces mêmes personnes osent-elles se représenter alors qu’elles ont fait preuve d’un manque évident de courage, d’une absence totale de leurs responsabilités envers les concitoyens qu’elles représentaient  et sans doute aussi d’idées personnelles qui les laissaient démunies face aux initiatives déraisonnées de M. Foy ?

Anne 27/02/2008 16:07

On peut aussi mettre en cause le comportement déresponsabilisé des Français qui ne savent pas se prendre en mains !Les Allemands ont adopté depuis longtemps les discounters de type LIDL, très implantés dans tout le pays ; LEADER PRICE "fait un carton" en Espagne, quand ces enseignes sont toujours boudées par nos compatriotes, convaincus qu'elles ne peuvent s'adresser qu'aux plus modestes et ne proposent que des produits de qualité médiocre, parce que sans "marque" !!Pourquoi voulez-vous alors que les grands distributeurs et les fabricants  se gênent, quand les consommateurs en re-demandent et ne font pas jouer la concurrence, qui existe ?Il faut aussi revoir les circuits de distribution : pourquoi par exemple, les fraises ou les tomates de Marmande doivent-elles passer impérativement par Rungis avant d'être vendues sur les marchés du Bassin d'Arcachon (1h30 de route...) ????

eric 27/02/2008 12:09

Rien à ajouter.Tout est dit dans cette analyse/coup de gueule. Et ce n'est pas l'actualité de ce matin sur les soupçons d'entente entre grandes marques de produits d'entretiens qui la démentira...