Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

29 décembre 2005 4 29 /12 /décembre /2005 00:00

Ce n’est certes pas simple et l’espace d’un billet on ne saurait prétendre résoudre ce qui chaque hiver fait un peu plus honte à notre société. Je veux parler du froid et des sans abris.

 

D’une vieille pyramide* enseignée le siècle d‘avant je garde le souvenir que l’homme qui a froid ne saurait avoir faim, l’homme qui a faim ne saurait avoir peur, l’homme qui a peur ne saurait être propre ni avoir besoin de s’exprimer…

 

Cette hiérarchie pèse de tous son poids sur les plus précarisés sans que d’année en année on ébauche une esquisse de solution et c’est l’un de ces rares échecs dont on peut dire qu’il est partagé par tous les français. J’ai conscience de n’avoir rien fait pour éradiquer ce fléau peut se conjuguer à toutes les personnes ou presque, comme ici à la première.

 

C’était il y a juste un an, sur l’un des plus lointains continents une vague gigantesque s’abattait sur des indigènes qui n’étaient pas mes frères et en un instant toutes les bourses se délièrent. C’était à celui qui donnerait le plus, le plus vite. De tout l’argent collecté on ne saura jamais combien sera gaspillé mais on sait déjà que des ONG ont osé refusé les dons dont elle n’avait pas l’emploi !

 

Avec juste les intérêts des sommes versées on aurait construit en France suffisamment de dortoirs pour nos clochards pour que cet hiver, à deux pas d’ici, personne n’ait crevé de froid sur un trottoir faute d’abri et de chauffage.

 

Ça méritait d’être dit.

 

 

 

La pyramide de Maslow

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article

commentaires