Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

15 décembre 2005 4 15 /12 /décembre /2005 00:00

C’est le début du bal des faux culs. Puisque vous me lisez, vous savez tout le mal que l’on peut penser de la profession des fournisseurs d’accès à Internet (FAI pour les intimes). Bien entendu votre FAI est lui au dessus de tout soupçon et lui seul garantit un service optimum où que vous soyez entre Dunkerque et Perpignan, ouf on n’a plus à se préoccuper de Tamanrasset. On annonce aujourd’hui la gratuité des temps d’attente : Ah la belle affaire !

 


Aucun business ne pourrait survivre en grugeant ses clients comme les fournisseurs de « service » aux particuliers dans l’univers du PC.  L’escroquerie est au coin de la rue, elle s’affiche aux carrefours, sur les pubs de la télé, sur les spams de votre messagerie. Aucune des merveilles proposées ne fonctionnent comme indiqué. Si vous doutez, je vous invite à essayer.

 

 
Non seulement le nouveau service implique des modifications substantielles de votre équipement, mais  il est incompatible avec l’offre précédente de votre prestataire de téléphone et vous oblige à installer des logiciels qui désinstallent ceux que votre constructeur de PC vous avait fourni à titre gracieux.

 


Dépité vous appelez le numéro 800 et entrez dans un univers kafkaïen où votre périple est limité aux 30 minutes légales – infiniment renouvelables - au delà des quelles votre communication est brutalement interrompue. Votre fournisseur est équipé de lignes entrantes exclusivement ce qui lui interdit de vous rappeler pour poursuivre le processus de correction qui dans le meilleur des cas était sur le point d’aboutir et vous condamne à répéter à un nouveau quidam toute votre histoire…

 


Cela dure depuis 10 ans et benoîtement le législateur s’aperçoit enfin que les clients pris pour des gogos en ont ras le bol de s’époumoner pour obtenir réparation des préjudices subis. Mais ces gens là se cachent derrière leur anonymat et n’affichent ni adresse, ni téléphone pour joindre leurs dirigeants.

 

 
Comble de l’hypocrisie, on nous annonce la non facturation des temps d’attente sur les hot line alors que rien ne devrait être facturé au nom du principe de base de tout commerce : le service acquis doit fonctionner pour être facturable. Et bien dans le monde de l’informatique ce postulat n’a pas force de loi. Les logiciels sont toujours buggés, les matériels sont souvent inopérants, les fournisseurs de service aux abonnés absents : mais le client est tenu de payer ne serait-ce que pour râler.

 


Aussi longtemps que les actions collectives ne seront pas admises les escrocs à l’informatique pourront continuer à se partager le gâteau.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Candide - dans Economie
commenter cet article

commentaires