Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

14 novembre 2005 1 14 /11 /novembre /2005 00:00

Il avait le look du père admonesteur, du père sévère dont on apprenait en ces temps jadis que la rigueur était signe de l’affection qu’il portait à sa progéniture. Je doute que le « qui bene amat, bene castigat » ait semblé plus abscons aux fils de banlieue que le discours républicain de l’hôte élyséen.

 

 A qui pouvait-il donc s’adresser notre président en tenant ce discours pour pupilles de la nation coupables d’un retour tardif après l’extinction des feux. Ce décalage entre générations accentué par cet abîme entre deux civilisations l’une nourrie des vertus de l’effort, du sens du devoir et du poids des responsabilités et l’autre baignant dans l’hostilité d’un monde imposé par une nécessité de survie et l’espoir d’une revanche sur une immigration jamais assumée.

 

 

 C’est l’erreur des chroniqueurs, des sociologues, des exégètes, des penseurs, en un mot de tout ceux qui s’expriment et qui parlent de ces gens là comme si ils les co-naissaient de croire qu’on peut « acheter » leur intégration. Ils ont la haine de ce statut que leurs parents leur ont imposé. Ils rejettent ces derniers pour les avoir mis dans cette situation et ils exècrent ceux qui leur font l’aumône d’un peu de considération en se distrayant de les voir taper dans un ballon.

 

 

  Jacques, tu as encore tout faux, mais pour une fois tu n’es pas tout seul.

 

 Ce n’est pas un service civil qui fera l’affaire, pas plus qu’un vol de charter. L’assimilation n’a pas de sens sans adhésion aux valeurs de ceux qui la proposent. On en est loin.

 

 

 Il faut être lucide, le processus d’intégration par l’assimilation que tu cherches à ré insuffler est voué à un échec encore plus cuisant après les évènements de ce mois de novembre. Et tes sermons de vicaire républicain n’y changeront rien : ils ont la haine de n’être que les fils de personne et sont condamnés à le rester. Cette génération est sacrifiée. Il est temps de changer notre relation avec cette communauté avant que la suivante ne suive la voie déjà tracée.

 

 

 Mais Jacques persévère dans son illusion et bien peu de voix s’élèvent pour proposer un modèle qui laisse le choix aux membres dissidents de la communauté nationale de s’en exclure et d’en assumer les conséquences, toutes les conséquences.   [1]

 

  

 



Politique

 

Discours de Chirac sur les banlieues

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article

commentaires