Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

9 novembre 2005 3 09 /11 /novembre /2005 00:00

Il y a un mot qu’il faudrait bannir. Un mot qui a un sens commun, une charge affective tels que même usé il est ressassé, comme si sa prononciation vous interdisait de réfléchir à la vacuité de son contenu.

 

 

 

Et en ces temps d’invocation de tout ce qui peut servir d’antidote à la crise des banlieues, ce mot est accouplé à tout ce qui peut créer l’illusion qu’il existe une solution miracle, ce qui  concourre à nous éloigner d’une issue éventuelle à cette intifada.

 

 

 

Il n’y a qu’en mathématique que ce mot est employé sans tromper l’espoir qu’il puisse recéler quelque part de réalité. Mais qu’on cesse l’accommoder à toutes les sauces au gré des combats contre les discriminations.

 

 

 

Non, il n’existe pas d’autre égalité que celles formulées de part et d’autre du signe égal. Et toutes les incantations visant à établir l’égalité des chances, l’égalité des races, l’égalité professionnelle ne sont que des vœux pieux quand ce ne sont pas des pièges qui se referment aujourd’hui sur leurs auteurs après avoir illusionné ceux à qui elles étaient destinées.  Une chimère !

 

 

 

Quand cessera t-on d’afficher sur toutes nos mairies, de proclamer à longueur de discours, de prétendre rétablir par des mesures toujours plus discriminatoires l'idée d’égalité. Il n’est pas d’avenir dans notre société à pourchasser un mythe républicain au motif qu’il est inscrit au frontispice de nos édifices publics. 

 

 

 

Aucun beur à Aulnay ne sera l’égal d’un titi à Montmartre, pas plus qu’un black de Montreuil ne s’identifiera à un parisien d’Auteuil. Et prétendre contre toute évidence que l’abîme qui les sépare puisse être comblé ne nourrit que frustration et rancoeurs qui dégénèrent en haine et violences.

 

 

 

C’est l’équité qu’il faut restaurer. La nuance est d’importance. Il n’existe pas d’égalité des chances hormis au tirage du loto. Quand vous êtes issus de la banlieue vous n’êtes pas câblé pour causer comme il faut lors de l’entretien d’embauche. Sauf si celui qui recrute est de la même banlieue. Tout le reste n’est que pipeau.

 

 

 

L’équité c’est accepter que des communautés se développent sans prétendre à la mixité. C’est laisser les beurs, les blacks faire ce qu’on on tolère depuis longtemps des juifs et des jaunes, c'est-à-dire les laisser vivre en vase clos quand ce n’est pas en ghettos. C’est en totale contradiction avec l’angélisme dominant qui fait de l’assimilation la solution au problème de l’immigration.

 

 Finira -t-on par comprendre que l'assimilation est fille de notre arrogance culturelle, culture supérieure que l'on prétend imposer à ceux qui n'ont pas la chance d'en être issu. Quel manque d'égalitarisme de la part de ceux qui n'ont que le mot égalité à la bouche.

 

Alors que Villepin cesse de nous claironner le modèle français d’intégration et que clairement le pays opte pour un communautarisme sans faux semblant qui permette aux membres de chaque groupe de retrouver une espérance de vie au milieu des siens.  [1]

 

 



Société

 

Banlieues suite 4

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article

commentaires