Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

13 juin 2005 1 13 /06 /juin /2005 00:00

Vous prenez une berline. Supprimez le superflu, vous héritez d’une Logan.

 

 

Rien ne manque qui ne soit utile. C’est agréable à l’œil, plaisant à conduire, pratique à l’usage. Conçu pour des petits budgets, c’est même acquis par des gens aisés.

 

 

Sophistication du marketing qui par effet de balancier nous restitue l’objet dans sa simplicité !

 

 

Si la voiture se prête à ces dépouillements, il est aussi un monde où l’on rêve d’un retour aux sources : le monde de Bill Gates.

 

 

La comparaison avec la voiture n’est pas fortuite. Si Bill Gates fabriquait des voitures comme ses logiciels, il livrerait un modèle sans manuel du conducteur, insuffisamment testé, aux arrêts intempestifs, aux réactions imprédictibles et dont les schémas de réparation seraient tenus secrets. Ses systèmes d’exploitation et ses programmes d’application sont livrés avec pléthore de fonctions, d’options qui, quand elles ne sont pas redondantes, sont sans objet pour monsieur Toulemonde, mais non sans de multiples implications.

 

 

Implications sur le prix d’acquisition, premier effet de cet inflation, sur la complexité des produits et leurs difficultés d’installation, implications aussi par des incompatibilités de cohabitation avec d’autres logiciels, sans compter les problèmes d’évolution, les bugs de fonctionnement….

 

 

Alors on rêve d’une version de base de ces logiciels qui se sont au fil du temps imposés comme les incontournables : Windows, Word, Excel, version qui serait réduite aux seules fonctionnalités indispensables à la marche du PC, du traitement de texte ou du tableur et serait dépouillée de tous les gadgets qui encombrent nos écrans.

 

 

S’adressant à des particuliers et bâtis sur l’idée que la simplicité est un gage de facilité, de robustesse et de satisfaction, ces logiciels allégés seraient vendus à un prix décourageant le piratage. Si la Logan est construite avec la moitié des pièces nécessaires à une Clio, c’est avec moins de 20% des lignes de code d’une version étendue que l’on peut produire ces logiciels "minceurs".

 

 

Renault, vieux constructeur de voitures populaires, a su retrouver ses racines. MicroSoft, jeune éditeur hégémonique de solutions professionnelles, venu sur le tard au grand public, daignera-t-il descendre de son Olympe pour ouvrir le chemin à une informatique populaire ?

 

 

C’est le miracle que nous attendons du Dieu du logiciel pour ramener vers le monde du PC tout ceux que prix et complexité excessifs tiennent depuis trop longtemps éloignés de cette révolution.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Candide - dans Economie
commenter cet article

commentaires