Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

12 octobre 2008 7 12 /10 /octobre /2008 21:20
Il devait conduire à la victoire, il a mené au fiasco. Rien pour expliquer que ceux qu’il avait choisi, aient pu être renvoyés dans leur foyer sans même marquer un but. Pas de coup du sort, pas de cataclysme, simplement le résultat d’une succession de mauvaises décisions. Et comme si ça ne suffisait pas il s’est estimé légitimé pour rempiler, ce qu’aucun de ses patrons n’a osé lui contester.  Depuis ses résultats oscillent entre médiocres et exécrables, mais aucun de ceux qui l’ont fait roi n’a le courage de le remercier.

Cette situation ubuesque résume à elle seule le pouvoir des mauvais sur les médiocres. Quelles qualités peut-on reconnaître à ce personnage, si ce n’est celle de durer. Ni sympathique, ni efficace, ombrageux et vaniteux ce coq du petit ballon peut se vanter d’avoir fait descendre de son piédestal une icône qui ne demandait qu’à y rester. : Les bleus.

Autrefois adulés, ils sont aujourd’hui sifflés.

Au lendemain d’un match nul, c’est le score qui le dit, les prétentions de cet imposteur sont ravivées.

Quelle interprétation ? A l’évidence ceux qui dirigent le football refusent de reconnaître qu’ils ont nommé un clampin, reconnaissance qui éclairerait sur les compétences de ces chefs de clan. Plutôt que d’admettre leurs propres erreurs les têtes pensantes – si ça existe- du football français préfèrent rêver à un miracle qui mettrait l’équipe de France en haut de l’affiche. La seule justification du maintient de Domenech comme sélectionneur est l’impossibilité de justifier aujourd’hui que les conséquences de ses échecs passés n’aient pas été déjà tirées. En quelque sorte plus il est mauvais plus il mérite d’être maintenu, sous peine d’avoir à se déjuger.

Mme Lagarde dans son domaine est un autre Domenech. En tant que ministre du Commerce extérieur elle a obtenu les plus mauvais résultats depuis que la comptabilité des échanges est produite. Elle a naturellement hérité d’un portefeuille prestigieux pour masquer ses échecs précédents (voir ci dessus). Elle est devenue la Calamity Jane du gouvernement. Pas une intervention à bon escient, une incompétence abyssale sur les dossiers techniques de son ministère et une incapacité à faire bonne figure dans son job pour rassurer ceux qui méritaient de l’être.

Alors pourquoi survit-elle ? Tout simplement parce que son départ susciterait la question : mais qui l'a nommée à ce poste ? Ce qui conduirait à mettre en cause la capacité d’analyse et de décision du premier des français. Ce qu’il faut impérativement éviter d’aborder.


Michel COUDERT  Candide

Partager cet article

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article

commentaires

Daumont Jean 13/10/2008 09:41

  Il faut relativiser les choses : quand il y a réussite, on ne compte plus ceux qui s'en estiment responsables ...mais quand il y a échec, c'est toujours plus facile de trouver "un" bouc émissaire !