Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

13 octobre 2008 1 13 /10 /octobre /2008 21:09
L’extradition de Mme Petralla des Brigades Rouges annulée.

Dans le malstrom des informations financières cette brève aurait pu passer inaperçue. Elle révèle la persistance de deux aspects quasi monarchiques de la présidence française.

On croyait le président résolument hostile à ce vestige régalien qui consiste à gracier selon le bon  vouloir du prince. En application de cette doctrine il a refusé d’amnistier le jour de son investiture, et le 14 juillet les peines n’ont  pas été réduites comme c’était la coutume. Alors sa décision de gracier la terroriste italienne laisse songeur. Un crime de sang commis en Italie doit-il être considéré comme moi punissable qu’un crime hexagonal ? A moins qu’il ne conteste aux italiens la capacité de traiter leur prisonnier dignement. L’image d’un Vercingétorix croupissant dans les cachots romains influencerait-elle encore notre Sarkozix !

Quant à s’être laissé circonvenir par Mme Carla Bruni, comme les gazettes le laissent entendre, c’est encore plus déroutant. Sa fibre transalpine n’est pas en cause mais l’officialisation d’un pouvoir occulte dont les effets s’étendent sur la conduite des affaires les plus symboliques d’un État de droit est de nature à recréer cette brisure qui conduisit une de ses charmantes devancières à l’échafaud.

Après le syndrome de l’"autrichienne", verra-t-on le rejet de l’"italienne" ?


Michel COUDERT  Candide

Partager cet article

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article

commentaires