Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

23 octobre 2008 4 23 /10 /octobre /2008 10:01
L’esprit frondeur semble embraser les différents personnels de Justice. Avant hier les avocats, hier le personnel de prison, aujourd’hui les magistrats expriment de façon souvent véhémente le ras le bol que le train des réformes Dati  provoque.

Dati n’a ni l’art ni la manière. Elle recueille des lazzis souvent mérités en s’affichant au milieu des pipoles et en réagissant avec une impulsivité peu compatible avec l’épaisseur des dossiers à traiter.

Elle gagnerait à retrouver le chemin de l’austérité mère de la sérénité qui semble avoir déserté les alentours de son ministère.

Ceci dit tout n’est pas à mettre à son passif et ceux qui défient et défilent, conspuent et s’offusquent éviteraient d’être taxés d’opportunistes s’ils balayent devant leurs portes avant de se trémousser.

Les exemples du corporatisme des professions citées ci dessus pullulent. Les exemples d’obscurantisme aussi. Imaginez que les juges ont l’outrecuidance de refuser d’être jugés.

Qui peut juger un juge questionnent-ils ? sinon quelqu’un formé pour ce faire. Et la boucle est bouclée. Les magistrats seront « jugés » par des pairs, prompts à rendre la justice selon la méthode de la paille et de la poutre.

Voyez le juge Burgaud, ce cas emblématique de l’arrogance et de l’incompétence, qui porte sur ses épaules le drame des faux accusés d’Outreau : non seulement il a nié toute responsabilité, et 5 ans après que les faits furent dénoncés et ses fautes mises à jour publiquement, mais ses pairs n’ont toujours pas pris à son encontre la plus petite sanction. Ni décidé quand ils feront connaître leur décision.

Simulacre de justice qui décrédibilise l’institution judiciaire dont 51 % des français pense qu’elle n’est pas à la hauteur de sa mission.

Michel Coudert Candide

Partager cet article

Repost 0
Published by Candide - dans Justice
commenter cet article

commentaires

Daumont Jean 25/10/2008 00:53

J'ai personnellement déjà dénoncé le scandale persistant de la justice dans mon article du 11 juin 2008... Les juges se considèrent comme au-dessus des lois, alors qu'ils ne les appliquent qu'au nom du peuple français.. Il est connu que, même en cas d'erreur ou de faute manifeste, les dispositions pourtant prévues pour sanctionner les fautes professionnelles d'un magistrat ne sont pas appliquées...Dans le cas de l'affaire d'Outreau, le juge a eu droit à l'estime du Procureur Général et à une mutation-promotion... On peut supposer qu'aune sanction ne sera prononcée pour l'erreur  "matérielle" ("infirmer" au lieu de "confirmer") qui vient de permettre la libération d'un violeur, un texte comportant une "c..." devant être appliqué par un formalisme implacable ayant priorité sur le risque d'un nouveau viol... Autrement dit, la justice applique aux autres ce qu'elle ne s'applique pas à elle-même !...