Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

5 novembre 2008 3 05 /11 /novembre /2008 09:43
Cédons à l’enthousiasme communicatif des américains et accolons bien volontiers l’épithète « historique » à l’événement du jour, épithète si souvent galvaudé que lorsque son application est pertinente il doit être réhabilité.

Historique même si la surprise n’est pas au rendez vous, historique même si cette élection est porteuse de changements qui restent entièrement à réaliser, historique même s’il n’y a pas exploit à élire un démocrate après deux présidences républicaines surtout quand le sortant  a discrédité son camp par un bilan exécrable.

Historique : parce qu’il propulse à la tête des Etats Unis un novice en politique, un représentant d’une minorité ethnique, de surcroît un homme cultivé, issu de milieu défavorisé.

Où ailleurs qu’en Amérique l’alchimie « nationale » peut-elle combiner tous ces éléments pour permettre de « fabriquer » un président ?

Aucune autre " grande démocratie" ne semble prête à élire un individu porteur d’autant de handicaps. Ce devrait être un sujet de méditation pour nos penseurs collectifs qui fustigent la pensée libérale qui fleurit outre atlantique.

Comme devrait être un sujet de réflexion cet engouement emphatique pour une personnalité dont tout les analystes s’accordent à penser qu’elle recèle d’immenses parts de mystère. Comment appelle-t-on cette pathologie qui consiste à altérer son jugement en fonction de préjugés liés à la couleur de peau de la personne considérée ?

Le racisme !

Et quand le racisme entre positivement dans l'Histoire, c'est... historique.

Michel COUDERT Candide

Partager cet article

Repost 0
Published by Candide - dans International
commenter cet article

commentaires