Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

10 novembre 2008 1 10 /11 /novembre /2008 21:17
Les commémorations font débat. Un personnage dont le nom nous échappe a été chargé d’une mission d’importance régalienne : préconiser le nombre adéquat de ces journées qui ont contribué à forger notre identité dont la commémoration fera obligation. .

Ce français de souche, n’en doutons, pas a remis sa copie et suggère de n’en retenir que 3. Le 14 juillet, le 11 novembre et le 8 mai dans l’ordre chronologique. Pourquoi pas ! Encore qu’on puisse contester au 14 juillet de symboliser le basculement de l’ère royale à l’ère républicaine, quant au 8 mai, si l’évocation de la victoire sur le nazisme est nécessaire, la victoire française est pour le moins tirée par les cheveux. Enfin 3 dates c’est bien.

La réaction des politiques ne s’est pas fait attendre : ce sera douze sinon rien a clamé le sieur Coppé, sous patron à l’UMP.  Et d’expliquer qu’à l’heure où l’on espère qu’une génération black-beur se fondra dans notre identité nationale il serait « contre productif «  de réduire les occasions de commémorer ces journées qui ont fait ce que nous sommes.

On peut imaginer que pour d’obscures raisons de jours fériés le représentant de l’UMP n’ait pas souhaité se mettre à dos la "représentation nationale" en réduisant le nombre des commémorations, mais si tant est que son argument soit sérieux il est spécieux.

Qui peut croire que l’évocation de Marignan, de Fontenoy ou de Valmy, que la naissance de Schoelcher, de Pasteur ou de Jaures soit de nature à faire des français de la deuxième génération des Dubois junior ou des Martin fils ?

Ce n’est pas en ressassant le passé écrit par des personnes qui ne sont pas leurs aïeux que l’on fera de Mustapha ou de Karim un Dupont Durand. C’est en bâtissant avec lui l’histoire de ce pays, en lui permettant d’être reçu à l’Université, en en faisant un élu, un député avant d’être ministre voire président qu’il deviendra fier d’être français. Et qu’à son tour il sera l’un des sujets des futures commémorations…

Partager cet article

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article

commentaires

bb 11/11/2008 18:03

oui oui ... commémerez là avec maman no problem

Chirac 11/11/2008 17:46

Je ne comprends toujours pas pourquoi personne n'a fait du 17 mai une date à commémorer !Pour ceux qui auraient la mémoire courte : ce fut le jour de mon accession à la Présidence

bioman 11/11/2008 09:52

Un arbre ne sera grand et majestueux que si ses racines sont genereuses et s'il profite bien de l'air du temps ; ainsi en va t'il de l'evolution d'une  nation

bb 11/11/2008 09:43

toutes ces journées ne sont pas des jours fériés.Je ne vois pas pourquoi les noirs ne pourraient pas eux aussi avoir leur journée pour célébrer l'abolition de l'esclavage . cela fait aussi partie de notre histoire.Je ne vois pas non plus pourquoi on ne rendrait pas hommage à ceux qui sont allés en algérie. L'algérie aussi fait partie de notre histoire.Etc etc.Mais un pays est fait de blacks blancs et beurs, chacun a le droit en fonction de son histoire de commémorer ce qu'il veut me semble t ilau moment de l'europe, doit on s'attacher à compter des dates qui somme toute ne sont pas génantes ? ( pas jours fériés) et va t on discuter avec l'allemagne pour savoir si on fete la chute du mur de berlin ou pas ? idem pour la paix en irlande.Je suis assez pour la liberté de chaque pays et communauté pour ses évènements historiques.Je suis un peu plus ennuyé avec les jours fériés imposés à tous dus aux fêtes chrétiennes en france : assomption, noel, lundi de paques, jeudi de pentecôte ... ça fait pas très laique tout ça ...

Citoyen 10/11/2008 21:57

Ce que je trouve chaquant c'est cette notion de "concurrence" entre les mémoires ... !