Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

18 avril 2006 2 18 /04 /avril /2006 14:27

Les facs sont ouvertes, les cours ont donc repris. Après l’intermède du CPE nos braves petits se sont remis à leurs « chères » études.


Pas partout. On comprend mieux pourquoi certains ne souhaitaient pas la reprise des cours. Ils ont commis tellement de dégâts que le temps des vacances ne suffira pas à effacer les dégradations, les casses, les destructions perpétrées pendant l’occupation de leurs facultés.


C’est du « Pol Potisme », c’est la néantisation de la culture au nom d’une idéologie conduite par des abrutis dont personne n’ose fustiger les errements. Ce sont ces « 0 » dont les media nous ont saturé les tympans au nom de la liberté d’informer qui ont commis ces actes de vandalisme. Le mutisme des politiques, des syndicalistes est fracassant.


On regrette Mao. Il avait renvoyé les étudiants aux champs. Mais mettre les étudiants capables de tels dégâts derrière une charrue serait leur faire trop d’honneur. Leur place c’est devant. Là où l’on attelle les boeufs.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article

commentaires

toto 23/04/2006 12:59

mr G
ce n'est pas en entrant à l'universite qu'on trouve un travail  ni en ayant bac +5!
c'est en allant voir un employeur à la sortie des etudes. Bien sur si on lui dit qu'on est de Rennes 2 et / ou qu'on a fait une "filiere parking" comme expert en fabricant de tutu cela sera plus difficile.

Craqueline 23/04/2006 09:26

Je n'ai a peu pres rien compris à votre long commentaire.  La seule chose que je vois c'est que
- La liberté des uns s'arrête ou commence celle des autres et que les étudiants "anti-blocages" n'étaient pas seulement des "fils ou filles à papa" militants extrème droite ou UMP , mais aussi simplement des étudiants dont les études étaient déterminantes car ils ne pouvaient se permettre de perdre une année universitaire.
- Les dégradations dont ont été victimes les uniiversités bloquées sont inadmissibles. Aucun combat ne les justifie. Cela dénote un manque complet de respect pour les outils mis à la disposition de tous . Tous crient au manque de moyen dans les universités .... commencez déjà par ne pas détruire ce que vous avez déjà.
C'est vrai que la fin d'année universitaire va être dure pour beaucoup. le combat était juste mais hélas la méthode desastreuse.
 
 

G. 22/04/2006 20:08

Eh bien, si vous jugez que quelques tags et vitres brisées doivent être placées sur le même plan que la boucherie stalinienne de l'Angkar...On est renseigné quant au rang qu' occupe la vie humaine au sein de votre système de valeurs. Etes-vous solidaire de ces humanistes, qui adressaient aux grévistes le salut hitlérien, attestant ainsi de la hauteur morale et de la culture politique des idéologues du contre-blocage?
N'ayez crainte, l'université est ouverte à nouveau; sitôt revenus du ski, les étudiants modèles dont vous défendez les interêts pourront-s'ils ne sont point encore trop exténués de s'être donné la peine de naître- se préparer au Gala, et même accessoirement reprendre les cours de procédure civile, en vue de  reproduire la position de papa... Bien que, j'y pense...les antigrèves les plus radicaux se recrutaient à Nanterre, bon grain noyé dans l'ivraie de la "populace"...Que font là, exilés et déracinés, les Jean-Stanislas, les Marie-Astrid? Quelle divinité cruelle, a dévoyé l'accomplissement de leur destin scolaire? Laissez-moi deviner: le baccalauréat ric-rac; pas de place en classe prépa; Papa qui n'est tout de même pas assez puissant pour les faire entrer à Dauphine; peut-être a-t-il des principes, cet homme, cela arrive même dans les meilleures familles.Ainsi, voilà nos futurs anti-blocage passés du vert paradis vésigondin à la rude atmosphère de Nanterre. Que faire? Peut-être son droit: l'art oratoire n'est plus en vogue: nos héritiers en danger peuvent tout de même espérer devenir "avocats d'affaires", c'est à dire boy ou boniche d'un actionnaire; peut-être encore la fac d'histoire: certes, le gauchiste y abonde, mais on y trouve- grâce à Dieu- quelques vieux historiens rémondistes avec qui réécrire le roman national. Et puis, il est doux de fuir dans les manuels d'histoire les peu ragoutantes histoires de manuels.
Nil novi sub sole: noblesse et bourgeoisie de pacotille se découvrent des crocs lorsqu'elles se déclassent; mais ne les montrent, et n'aboient, que pour défendre l'institution et le pouvoir qui ont organisé leur déchéance. Rassurons-nous: l'antigauchisme peut par lui-même servir au reclassement: Mr Sarkozy en est la preuve vivante, lui qui pallia à un parcours scolaire notoirement minable, par l'activisme à droite de la droite . Allons, Jean-stanislas, Marie-astrid, poursuivez donc votre chemin; proche est la fin des tribulations. L'UNI, "Stop la grève", "halte au blocage", l'UMP, sont là: vous pourrez  y acquérir prestige et renommée, par  l'enthousiasme et la diligence que vous apporterez à bâtir la l'édifice victorien dont rêvent vos héros, les petits hommes d'Etat, de bureau et d'Eglise ; s'il parvient au pouvoir, notre ministre de l'intérieur vous trouvera, si tel est son bon plaisir, un poste de gestionnaire dans une quelconque structure carcérale.

Géronimo 21/04/2006 13:36

Ces ptits cons ont surtout peur de passer les examens. c'est sur qu'àprès 9 semaines de grève, le programme est loin d'avoir été étudié.
Bien ton blog
Ciao - Géronimo

boubou 20/04/2006 21:46

Ils n'ont pas gagné ... ils ont construit leur propre devenir de jeunes anpeistes en puissance.
Ainsi... Ils ont maintenant la satisfaction du maintien des acquis inclus la retissence des entreprises a l'emploi...
Ils n'ont pas revendiqué ... Ils ont détruit des outils mis à disposition pour leurs études et pas payés par eux ! de quel droit ???????????
Qui paie la note ????
Pas eux !
"Je casse donc j'existe" ... C'est effectivement très tendance !.....