Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

22 novembre 2008 6 22 /11 /novembre /2008 16:01
Que la gauche se déchire sur fonds de querelle de personnes satisfait leurs opposants de tous bords. A première analyse qu’ils soient de l’ultra gauche, du centre ou de la majorité les responsables politiques - hors PS - peuvent naviguer sans craindre qu’un tsunami rose ne déstabilise leurs embarcations.

Cette analyse est bien entendu rejetée des caciques de ces partis qui feront valoir qu’ils appellent de leurs vœux une forte et véritable opposition, avec un parti susceptible de conduire une alternance. Vous avez déjà entendu cette petite musique, qui sonne aussi faux qu’une profession de foi d’un candidat socialiste. En fait ils se délectent tous de la déchirure et rêvent que la brisure se transforme en fracture.

Ils ont oublié que l’absence de contre pouvoir produit des anti corps qui se dissimulent dans la société, qui ne sont guère perceptibles puisque ceux chargés de jouer les rabat-joie ne sont pas à leur poste pour assumer le rôle de soupape.

Ils ont oublié que les grands discours métaphysico, sociologico, historico globalisant sur mai 68 occultaient le simple fait que la France avait vécu 10 années de monarchie autoritaire et gaulliste sans aucun contre pouvoir digne de ce qualificatif. Et si seule la France a “bénéficié“ de ce tsunami que nous avons décrété universel, c’est que dans les autres démocratie les contre pouvoirs existaient et jouaient leur rôle de soupape de sécurité.

Sans parti socialiste en ordre de marche la France redeviendrait la France des années 60 sous la férule d’un Sarkozy, monarque absolutiste comme ses dérives fréquentes l’ont mis en évidence. Et l'explosion 68tarde ne mettrait pas 10 ans à déferler sur le pays.

Rêvons donc d’une fin de crise rapide chez les socialistes et reconnaissons que le score 50/50 est une bien bad news pour notre démocratie.

Michel COUDERT  Candide

Partager cet article

Repost 0
Published by Candide - dans Politique
commenter cet article

commentaires

bb 23/11/2008 20:25

quelle hypocrisie de tous les médias et reprise ici concernant le danger de démocratie. comme si l'histoire ne s'était pas produite à droite il y a 10 ans.
En bon français, on ouvre des débats sur fond de démocratie à défaut d'avoir des idées.
Le PS a eu une attitude affligeante . Ceux qui tentent de rebondir sur les grandes valeurs sont pathétiques.
il y aura opposition et chacun le sait ... Après cette guerre des chefs au PS et après remise en scène du Modem... Mais essayer de faire de l'audience en brandissant le spectre d'une dictature ...
Les mots me manquent d'autant que qui a dit que la seule opposition possible était le PS ????????
Quand évoquez vous Dieu pendant qu'on y est ? Après tout, c'est dans l'air du temps ...
 

J.D.Delaire 23/11/2008 11:10

Sondage Le Figaro ce dimanche matin...!
Le Parti socialiste va-t-il pouvoir refaire son unité  ?   Votants  16154
Après des semaines de petites phrases assassines, le PS s'est fracturé en deux vendredi soir en plaçant quasiment à égalité Martine Aubry et Ségolène Royal pour le poste de premier secrétaire. Saura-t-il se rassembler malgré cette nouvelle crise ?




oui

.

10.33%
.


non

.

89.67%
.