Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

1 décembre 2008 1 01 /12 /décembre /2008 21:55
Le problème qui secoue nos lointains amis guyanais est un marqueur que nos politiciens ne pourront longtemps ignorer ici en métropole.

Ménager la chèvre et le chou en est la traduction triviale. Peut-on satisfaire Borloo et Lagarde en est la transposition politique. Nul besoin d’être prophète pour anticiper que Borloo sera du fait de la crise prochainement renvoyé à ses chères études et que la logique économique prévaudra sur la croyance écologique.

Pour résumer en une phrase. Doit on imposer aux guyanais qui n’en ont cure les normes anti pollution européennes en matière d’approvisionnement en carburant ?

Seul territoire de l’Amérique du sud, représentant moins de 0.1% de sa superficie, à se voir imposer de telles normes, la Guyane française devrait brider son économie pour respecter l’environnement. La hausse subséquente de 30 ou 40% du prix de l’essence met en péril une économie déjà sous perfusion.

Alors faut-il mettre l’économie de ce département à genoux pour un obtenir un effet incommensurable – stricto sensu - sur la pollution ou reconnaître enfin que dans l’hémisphère sud  les écolos marchent sur la tête. En attendant d’étendre cette conclusion à l’hémisphère nord ?


Michel COUDERT Candide

Partager cet article

Repost 0
Published by Candide - dans Ecologie
commenter cet article

commentaires

drddupuy 03/12/2008 21:29

quant à l'écologie ? que penser de cela, cher Candide?http://skyfal.free.fr/bien cordialement 

jean 02/12/2008 14:26

Il faut lire le livre de jean michel Rey "le temps du credit " premonitoire ecrit en 2002 et qui montre que depuis Law en 1720 la monnaie papier est exclusivement fondée sur la croyance en sa valeur .
Si la croyance disparait   c'est à dire le credit en sa valeur faciale c'est la banqqueroute comme ce fut le cas en 1720 et ensuite du temps des assignats . Donc opposer la logique economique à la croyance ecologique est d'une naivete surprenante ?.
Au contraire la croyance economique est plutôt à opposer à la realite de la deforestation par exemple. Aujourd'hui cette croyance est deboussolée puisque la  "Valeur" des actions est eminemment volatile. S'il y avait une logique economique il n'y aurait pa sune telle volatilite des bourses ou du prix des matieres premieres , c'est plutôt du n'importe quoi.