Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

18 mai 2006 4 18 /05 /mai /2006 22:36

Le dégât n’est que collatéral, il menace les relations avec les turcs, relations qui, soit dit en passant, ne sont stratégiques ni au plan économique, ni au plan diplomatique. Le président tout occupé qu’il est à ré écrire l’histoire se trouve une fois encore pris entre l’enclume et le marteau : condamné à donner à la Turquie des gages de neutralité après avoir reconnu sa responsabilité dans ce douloureux conflit avec l’Arménie qui vit, il y a presque un siècle, un million d’arméniens disparaître sous le joug du pouvoir d’Ankara.

 

Première étape en 2001 : le parlement français légifère et qualifie de génocide le massacre en 1915 par l’Etat turc de plus d’un million d’arméniens. Que nos parlementaires – dont bien peu sont historiens – écrivent l’histoire – et quelque histoire que ce soit – rappelle fâcheusement les méthodes de pays totalitaires. J’ignore à quel titre les représentants du peuple sont qualifiées pour fixer la vérité sur le passé, mais je comprends tous les dangers de cette mise aux voix des pages les moins ragoutantes de l’histoire de l’humanité. C’est à un  communiste,  un certain Gayssot, que l’on doit la loi liberticide éponyme qui ignore les 100 millions de victimes des Lénine, Mao et autres Pol Pot pour racheter le pacte russo-germanique prélude à l’extermination de 6 millions de juifs.

Deuxième étape, aujourd’hui : la loi précédente n’ayant pas fait taire les nationalistes turcs, le parlement s’est saisi d’une proposition pour rendre délictuelle la discussion de cet évènement. A quand une loi pour certifier de l’existence de Jésus, de la virginité de Jeanne d’arc, du sexe du chevalier de Beaumont ? Il se trouve des députés prétendument républicains pour exiger que la « vérité historique » qui est produit par leur assemblée fasse l’objet de poursuites si d’aventure elle est critiquée.

 

J’ai le plus grand respect pour l’Arménie, pour nos concitoyens originaires de ce pays dont on n’a pas oublié qu’un français en fut le dernier roi ! Mais d’ici à risquer l’emprisonnement au motif que les Arméniens n’étaient pas 2 millions mais seulement 1,5 million à avoir été trucidé, je n’en vois pas la nécessité.

 

A réveiller les vieilles haines du passé on exacerbe les tensions entre des peuples qui ne sont pas naturellement enclins à coexister, on favorise les surenchères des extrémistes de chaque bord. Et si les députés plutôt que de ré écrire un jour la mémoire des noirs, un autre celle des antillais, puis celle des arméniens s’occupaient de l’avenir des français, ils risqueraient de faire ce pourquoi ils ont été élus !

Partager cet article

Repost 0
Published by Candide - dans International
commenter cet article

commentaires

papy 19/05/2006 18:29

cher Eric merci de me repondre en me donnant la liste exhaustive des tous sans limitations d'espace ni de temps. Et commencons par les indiens d'amerique : au fait pourquoi ne denonce t'on pas ce genocide?
et de plus faisons la liste par ordre d'atrocite degressive
@+

eric 19/05/2006 17:30

Assez d’accord avec la dénonciation de cette « overdose » de lois qui ronge ce pays. Néanmoins il est vrai que ne pas punir le négationnisme turc, , alors que la moindre phrase « tendancieuse » ou ambiguë à propos de la shoah entraîne dans 100% des cas, au minimum, une demande d’explication ou un procès, est de nature à provoquer un débat qui me parait légitime. Il ne peut y avoir deux poids deux mesures en matière de crime contre l’humanité. Si la France légifère sur les génocides qu’elle reconnaît officiellement en punissant, par des peines appropriées, leur négation, elle se doit de le faire pour TOUS… Si elle décide de ne pas le faire, et de s’en remettre au débat public et aux historiens, elle doit aussi le faire pour TOUS…    Que demain, monsieur Douste Blazy aille dire à la communauté juive que la France refuse de condamner les propos d’ Ahmadinedjad pour ne pas froisser nos relations économiques avec l’Iran, et le pays sera immédiatement secoué par une crise majeure..
Régler ça par des lois, ou non ?.. Je n’ai pas
la réponse. Ce
dont je suis sûr, c’est de l’obligation d’une parfaite équité dans la reconnaissance de l’acte, que l’on soit juif, croate, huttu…ou arménien…