Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

18 juin 2006 7 18 /06 /juin /2006 16:08

Certes la démocratie n’est pas un concours de popularité, mais l’impopularité est-elle un gage d’efficacité ?


Les instituts de sondage situent les têtes de l’exécutif au plus bas niveau jamais enregistré.

Auraient-elles contre vents et marées accompli moult chambardements ? Non, ils ont reculé. (CPE), esquivé (Clearstream), se sont défaussé (fusion Gaz de France – Suez).


Dès lors à quoi sert-il d’être impopulaire si on n’engrange pas les fruits de décisions difficiles ?


Tout simplement à préparer l’alternance et offrir sur un plateau le pouvoir aux opposants. La stratégie du qui perd gagne menée au sommet de l’Etat échappe à l’intelligence du commun des mortels. C’est qu’il ne voit pas plus loin que le bout de son nez. Car donner le pouvoir aux opposants c’est être assuré de le récupérer 5 ans plus tard par la magie du même retournement. C’est l’alternance qui ponctue la vie politique de ce pays depuis que Giscard a passé la main à Mitterrand.


Ne cherchez pas plus loin les raisons de la mouise dans laquelle on s’enlise.

Partager cet article

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article

commentaires

Anne 21/06/2006 10:26

Comme l'écrit F-O.Giesbert : "depuis l'arrivée de la gauche au pouvoir, le 10 mai 1981, les Français, longtemps privés d'alternance, ont décidé de se rattraper. A chaque scrutin, désormais, ils suivent le vieux slogan de la IV ème République : "sortez les sortants".
DDV a sans doute compris qu'il n'avait aucune chance, J.Chirac a fait cette analyse il y a qq mois déjà, et tous deux feront tout, à l'évidence, pour que la règle établie soit respectée une fois de plus : lamentable !

cqfd 19/06/2006 08:02

c'est une question de point de vue. Certains parleront de démocratie monarchique , d'autres de syndicratie (?) . Le terme est un peu fort je crois  ... Le contre balancier du peuple n'est pas toujours nuisible non plus. On a souvent l'impression sur ce site que le peuple serait incapable d'avoir des opinions et des idées sensées et généreuses ... Notre héritage du siècle des lumières en prend un sacré coup !

job 18/06/2006 23:10

que ce soit segolene ou sarko cela ne changera rien tant que nous resterons en regime d'ochlocratie: c'est à dire d'un gouvernement de la masse. En effet c'est toujours aujourd'hui l'opinion publique qui s'exprime dans les sondages qui decide des orientations politiques. Voici ce qu'en dit le TLF:
OCHLOCRATIE, subst. fém.POL., péj. Gouvernement où le pouvoir est aux mains de la multitude, la populace. Désordres de l'ochlocratie; dégénérer en ochlocratie. Les gueux attaquent le droit commun; l'ochlocratie s'insurge contre le démos. Ce sont des journées lugubres; car il y a toujours une certaine quantité de droit même dans cette démence, il y a du suicide dans ce duel; et ces mots, qui veulent être des injures, gueux, canaille, ochlocratie, populace, constatent, hélas! plutôt la faute de ceux qui règnent que la faute de ceux qui souffrent (HUGO, Misér., t.2, 1862, p.407). L'ochlocratie perdit la république d'Athènes, et rendit possible en France le règne de la Terreur (BACH.-DEZ. 1882). En Allemagne, dès le début de 1790, Schlozer, sans désavouer les principes libéraux, se mit à attaquer l'«ochlocratie», la tourbe démagogique qui dominait en France (LEFEBVRE, Révol. fr., 1963, p.212).

CQFD 18/06/2006 19:42

MAM vient de passer sur LCI ... 2006 2007 ... Décidemment l'année des femmes "qui en ont " !
Ce n'est pas le cas de Dominique de Villepin ...

Christian BOIS 18/06/2006 17:51

J'ose espérer qu'il n'en sera pas de même cette fois ci.