Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

19 juillet 2006 3 19 /07 /juillet /2006 10:00

L’information n’a pas été claironnée par nos éminences. On doit à Libé de l’avoir exhumée. Pas de quoi être fier surtout quand on réalise l’ampleur de l’erreur que l’on a sciemment tenue cachée.


Il s’agit du trou de la sécu que nos ministres, plans après plans, assurent avoir comblé. Le dernier, d’un certain Douste Blazy, fera date. Il devait selon ses auteurs permettre le retour à l’équilibre : ce dont Chirac, Villepin et tous les seconds couteaux se sont bruyamment félicités.


Plutôt que de se décerner des satisfecit nos sommités auraient dû apprendre à compter. Des 11 milliards annoncés le trou s’est enfoncé d’un peu plus de 5 milliards. Excusez du peu !


Le pire n’est pas dans le chiffre : 11 ou 16 milliards, ne signifie rien à personne. Le pire c’est qu’on puisse se tromper de 50%. C’est dire l’état lamentable des outils de gestion, c’est dire aussi qu’avec de telles imprécisions des gabegies colossales sont possibles sans qu’aucun contrôle à priori  ne puisse s’exercer, puisque personne en 2005 n’avait tiré la sonnette d’alarme. C’est vrai aussi que ça arrangeait bien la majorité, plombée par d’autres vilains problèmes. A chaque instant suffit sa peine, et pour éviter les lazzi le gouvernement aura  attendu l’été pour l’annoncer en catimini.

C’est raté.

Partager cet article

Repost 0
Published by Candide - dans Economie
commenter cet article

commentaires

TOTOF 21/07/2006 08:14

Ou est le problème puisque selon le rapport le Gouvernement a réaffirmé sa détermination à poursuivre la réduction des déficits de la sécurité sociale

Les comptes de la sécurité sociale
Le ministre de
la Santé
et des Solidarités a présenté une communication relative aux comptes de la sécurité sociale.
A l’occasion de la présentation du rapport de
la Commission
des comptes de la sécurité sociale, le Gouvernement a réaffirmé sa détermination à poursuivre la réduction des déficits de la sécurité sociale afin de préserver notre capacité à répondre aux nouveaux besoins et à moderniser notre système de sécurité sociale.
Ce rapport fait apparaître une légère amélioration des résultats du régime général pour 2005 par rapport aux prévisions initiales de
la Commission
des comptes de septembre 2005. Le déficit du régime général, pour l’ensemble des risques, a atteint 11,6 milliards d’euros contre 11,9 milliards d’euros en 2004. Parmi les différentes branches, la branche maladie apporte la contribution la plus importante à l’amélioration de la situation financière : son déficit se réduit à 8 milliards d’euros en 2005, contre 11,6 milliards d’euros en 2004. L’année 2006 devrait marquer une rupture significative par rapport aux années précédentes, puisque le déficit du régime général devrait être ramené de 11,6 à 10,3 milliards d’euros.
La branche maladie poursuit son redressement amorcé en 2004 et confirmé en 2005. Son déficit pour 2006 devrait être nettement réduit, à hauteur de 6,3 milliards d’euros. Ce redressement est dû à la progression maîtrisée des dépenses d’assurance maladie qui a été contenue en 2005 à +3,9%, contre +4,9% en 2004 et +6,4% en 2003. Pour la première fois depuis 1997, le niveau d’ONDAM (objectif national des dépenses de l’assurance maladie) voté par le Parlement pour 2005, soit 135 milliards d’euros, a été respecté.
…..
Dans le respect de ses engagements et dans la perspective tracée par le Premier ministre lors de la conférence des finances publiques qui s’est tenue le 11 janvier 2006, le Gouvernement reste mobilisé pour assurer le retour à l’équilibre des comptes sociaux de façon à pouvoir conserver et moderniser notre système de protection sociale.
http://www.premier-ministre.gouv.fr/acteurs/gouvernement/conseils_ministres_35/conseil_ministres_14_juin_822/les_comptes_securite_sociale_56221.html