Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

23 juillet 2006 7 23 /07 /juillet /2006 10:14

Le ridicule n’ jamais tué, heureusement pour les bureaucrates de la SACEM.


Le 17 juin, le départ à la retraite d’une institutrice a donné lieu à une chorale improvisée à l’école de Peillac. Elèves, enseignantes ont entonné le couplet célèbre d’Hugues Aufray : « Adieu Monsieur le professeur… » Ils omirent de le déclarer !


C’en était trop pour les rapiats qui règnent à la société des droits d’auteur. Ils réclamèrent 70 € aux troublions qui avaient entonné sans autorisation cette bien belle chanson. Hugues Auffray proposa même de payer l’amende. Rien n’y fit. L’école doit s’exécuter.


Lamentable, grotesque, les mots manquent pour qualifier la médiocrité d’une institution qui a préféré le ridicule d’une mise en demeure à un simple rappel de la protection des droits d’auteur.


Mais que dire de celui ou de celle qui rapporta l’évènement. Car dans cette pichrocolinesque affaire de l’école communale de Peillac il a bien fallu un mouchard pour cafter le piratage.


La Sacem ne manque pas d’informateurs. Sont-ils rémunérés ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article

commentaires

et moi et moi et moi... 09/08/2006 03:19

une école, des élèves, une dénonciation...
une particularité bien française qui date du début des années 40...

TOTOF 24/07/2006 18:35

et oui meringue ... a chaque fois on se dit qu'on a touché le fond... Et bien non on arrive encore à progresser !

MERENGUE 24/07/2006 18:33

Quelle rigolade quand j'ai lu cette info. La bureaucratie française dans toute sa nullité.