Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

21 août 2006 1 21 /08 /août /2006 10:58

La médiocratie peut-elle sortir des urnes ? La démocratie va-t-elle nous offrir le plus médiocre des prétendants ? Cette question ne peut plus être évacuée depuis que les sondages rendent plausible le succès de Ségolène au second tour devant Nicolas.


L’inconsistance du discours Royal, l’absence de propositions sans même parler de projet dans le discours fleuve débité à la fête de la charrue (avant les bœufs ?) se traduit par l’engouement renouvelé d’une majorité de français. C’est à désespérer !


Si comme il devient probable, l’héritière de la mitterrandie endossait en 2007 le costume de président, la France aurait basculé dans la farce. Une manipulatrice, produit de la médiasphère, se sera hissée par la magie du verbe tout en haut du mat. Les médiocres pourront se réjouir : une des leurs au sommet de l’Etat, c’est la cohorte des petits, des mielleux, des obséquieux qui verront l’avenir en rose.


Osons dire : la France à la Royal , c’est la porte ouverte à la médiocratie !

Partager cet article

Repost 0
Published by Candide - dans Politique
commenter cet article

commentaires

CQFD 21/08/2006 11:39

Corruption et spectacle sur la lignée de Mitterrand

La politique a maintenant quitté le terrain des idées pour celui des règlements de compte et des stratégies individuelles. C’est à qui mobilisera le plus les médias.
 

Que dire des phrases de Ségolène royal ce week end ? Libération semble objectif et constate « Une méthode, des mots clés et encore beaucoup à prouver »

Mais que Ségolène Royal se rassure, le Figaro fait du lèche botte candidats : On ne s’y attendait pas.

Comme a dit je ne sais plus qui : Ségolène Royal au valeurs, Montebourg aux principes … Ouais … Reste à savoir s’il existe quelqu’un aux opérations car enfin … Il va bien falloir finir par faire quelque chose chez ces gens là.

Mais puisque Ségolène royal veut continuer dans la lignée de Mitterrand : Nous nous permettons un peu d’histoire : De 1981 à 1995 : crises sur crises : Un désastre
Premier gouvernement Pierre MAUROY : réduction du temps de travail à trente-neuf heures hebdomadaires, cinquième semaine de congés payés, recrutement de fonctionnaires, décentralisation, nationalisation de groupes bancaires et industriels, retraite à soixante ans
Mais la persistance de l'inflation et une crise monétaire qui aboutit à trois dévaluations conduisent les socialistes à tenir compte davantage des impératifs d'une économie de marché
On recule donc devant le choc des réalités : Une augmentation des dépenses publiques de 25% : Une paille ! Sans parler de La progression du chômage, la spéculation financière et la corruption (affaire Péchiney)

On fait donc venir Fabius pour une politique plus à droite : privatisations d'entreprises publiques, abrogation de l'échelle mobile des salaires (les salaires ne sont plus indexés sur l'inflation).

Et n’oublions pas qu’en 85, rien que pour faire barrage à la droite et parce que le bateau coule, on permet au front national de conforter sa présence (Instauration de la proportionnelle aux élections législatives) :Merci tonton!

On peut en écrire des pages ….

En résumé, si cela est une politique de gauche, voire même une politique tout court, autant rester à droite ! ça fait effectivement moins rafistolage