Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

2 septembre 2006 6 02 /09 /septembre /2006 21:43

C’est le graal du politicien, la pierre philosophale des temps modernes, l’introuvable troisième voie. Bayrou le magicien prétend l’avoir trouvé. C’est le miroir aux alouettes.


Le génie français s’exprime chez ce prof d’histoire. Il a réussi la synthèse entre Adam Smith et Karl Marx. L’invisible main du marché et la planification centralisatrice cohabitent harmonieusement dans le monde du petit béarnais.


Trêve d’inepties, ce néophyte de l’économie, ce serviteur de l’Etat plus habitué à pérorer qu’à contribuer se moque des français dont il sait, lui l’enseignant, l’inculture économique. Il n’y a pas de troisième voie. Soit on régule arbitrairement soit on laisse le marché s’exprimer.


Ou l’on prône la responsabilité individuelle, l’effort et la rémunération du mérité, ou l’on défend les avantages acquis, la redistribution et l’irresponsabilité collective. Comment peut-on se situer entre ces deux pôles  sauf à finasser et jouer sur la crédulité d’un électorat toujours prêt à donner son suffrage pour un plat de lentilles, pour peu que le tribun ait quelques talents oratoires ?


Non seulement la mission est impossible, mais elle est malhonnête. Ce Bayrou n’est qu’un imposteur dont on aimerait que ses adversaires enlèvent le masque de la duplicité.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Candide - dans Portrait
commenter cet article

commentaires

Nicolas 03/09/2006 21:43

J'ai trouvé son intervention assez plate moi aussi, et dénué bien souvent de sens. Bégayant et cherchant ses idées, complimentant Claire Chazal ( par rapport à la "manupulation" des mmédias qui nous font croire qu'il n'y a que Sarkozy et Segolène, mais ne vous inquiétez pas Claire c'est pas de votre faute (ça doit être celle de Roselmack))!
Et surtout, le splendie "heureseument, le choix des français n'a pas été respecté", c'était magnifique, pour quelqu'un se disant être un fervent démocrate.
A François, tu me fera toujours rire!

CQFD 03/09/2006 18:04

Je suis d'accord avec Totof ( pardon pour Jean) : Fait on avancer le monde avec des idées ou des avis ?
Bayrou n'a pas d'idées : il n'a que des avis sur les idées des autres... Peut on réellement admettre aujourd'hui que BAYROU est un homme qui fait avancer les choses ? A mon avis, si c'était le cas ... On en causerait dans le poste !

jean 03/09/2006 14:58

Totof  le Platonicien est donc un adepte du monde des idées comme etant le vrai monde reel. Rappelons que pour Platon c'est l'idée de chaise qui figure la realite. Donc totof est un idealiste ; mais je n'irai cependant pas jusqu'à dire que c'est un ideologue et encore moins un ideologue fanatique. Rappelons qu'Aristote part du monde sensible pour batir sa philosophie alors que notre bon Platon avait developpe l'idée que le philosophe etait le meilleur des gouvernants possibles.

TOTOF 03/09/2006 09:00

On reste dubitatif quand on entend Bayrou ! Comment en effet accepter un gouvernement hétérogène ? Comment gouverner sans majorité ? Va t on avec un tel gouvernement prendre des décisions ou discutailler ad viternam ? le fait de rassembler des ideologies de gauche et de droite va t il faire que des socialistes convaincus jouent la carte de
la PME
et de
la TPE
et que les concurrents acceptent de faire payer le patronat ?


Pour répondre à Jean ... Utiliser le mot « vertu » pour définir BAYROU est à mon sens un peu excessif !








J’opposerai Platon à Aristote : Si Platon arrive à des hypothèses avec une grande rigueur morale, ce n’est pas le cas d’Aristote qui étale des idées qui se CONTREDISENT sans arrêt : Il nous sort des idées sorties de nul part sans prendre la peine d’expliquer le processus logique qui l’a amené là. Platon fonde le courant républicain tel qu'on le retrouve encore de nos jours ; Aristote, au contraire, est le père de l'« oligarchisme ».














La méthode BAYROU est très proche de celle de Ségolène Royal : « Je veux gouverner mais je ne sais pas ! » Alors j’ai besoin des autres… SR veut l’avis des citoyens, BAYROU a besoin des autres élus.


















L’un comme l’autre … qu’ils reviennent quand ils ont un vrai programme. On votera pour quelqu’un qui a des idées et qui sait où il veut aller … Pas pour quelqu’un qui ne sait pas. Les français, je pense ne prendront le risque d'élire quelqu'un qui passe son temps à dire "élisez moi et pour le programme, on verra plus tard"

jean 02/09/2006 23:36

je vous trouve bien primaire !!!!
Comme si entre les deux extremes( en l'occurence le tout permis et le tout regule ) il n'existait pas de position raisonnable mediane. La droite sagesse qui est dans la mediete est depuis Aristote la meilleure des vertus. Relisez l'Ethique à Nicomaque!