Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

26 septembre 2006 2 26 /09 /septembre /2006 19:07

Le fait du jour, c’est ce refus des syndicats d’Axa  France d’accepter un aménagement des horaires pour se conformer aux obligations de service en usage dans les call center.


La version diffusée sur les ondes est celle de la direction de la multinationale et on déplore que les syndicats n’aient pas jugé utile d’expliquer le pourquoi de ce blocage. Sans doute ont-t-ils estimé que ne rien dire valait mieux que de justifier une attitude suicidaire.  Inutile de développer la nécessité d’apporter aux clients particuliers un service aux heures où ils sont disponibles, c'est-à-dire en fin de journée et le samedi. C’est le motif du blocage. Mille cinq emplois échoueront donc chez les « Indigènes ».


Tentons de sauver la face de ceux qui s’arc boutent sur des principes d’un autre temps, comme si le téléphone gratuit, l’internet, les transports « low costs » n’existaient pas. Qu’ont-ils à proposer à leurs mandants ? La vision étriquée d’un pré carré, la protection des avantages acquis de quelques boeufs vieillissants qui terminent leurs petites carrières en ruminant le bon temps où les « indigènes » étaient réquisitionnés pour suppléer les français défaillants, ou bien la perspective de créer des emplois dans une société conquérante, une meilleure répartition aux quatre coins du globe du fruit des efforts de tous les participants même si c’est au prix d’ajustements négatifs tangibles.


Chez Axa les syndicats on clairement dit : suivez les bœufs ! Car au bout du compte ce sont bien les bœufs qui élisent les syndicats.

Partager cet article

Repost 0
Published by Candide - dans Economie
commenter cet article

commentaires

TOTOF 27/09/2006 23:29

C'est une vieille tradition française que de baisser son pantalon face à la tyrannie des syndicats ....Le gouvernement laissera donc partir quelques 1500 emplois ...

zoe 27/09/2006 23:27

D’accord avec candide et d’accord avec jacques … Mais il me semble que jacques ne répond pas au problème posé par candide : Les conditions de travail actuelles n’ont pas de rapport avec quelques 1500  postes qui partent au Maroc. Il y a à mon sens une différence entre un blocage pour les conditions de travail et un blocage pour l’emploi en général. Beaucoup aimerait travailler pour donner à manger à leur famille… Enfin je crois …

Jacques Heurtault 26/09/2006 19:52

Résultat de la diatribe anti-syndicale : on ne sait toujours pas ce que pensent les organisations en question. J'aurais, pour ma part commencé par savoir puis part l'expliquer ...Je sais que les conditions de travail, dans les call centers sont rien moins que déplorables. Aussi, a priori, faute d'informations suffisantes, je prends la défense des salariés.Toutefois, s'il s'agit d'une opération minoritaire avec blocage de l'outil de travail, je les condamne tout aussi fermement.