Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

28 septembre 2006 4 28 /09 /septembre /2006 09:07

Son retour de l’île de Ré n’aura pas donné lieu aux « cent jours ». La manœuvre n’a pas eu les effets escomptés, et Lionel a été forcé d’en tirer les conclusions : son destin présidentiel est définitivement scellé.


Désavoué en 2002 par le vote des français, les socialistes, du camarade de base à l’éléphant d’appareil, viennent de lui signifier le peu d’intérêt que ses contorsions médiatiques suscitaient dans le parti. C’est humiliant d’être contraint d’abandonner une bataille parce que les petits soldats vous refusent le droit de la livrer.


La métaphore militaire dont Jospin a usé et abusé conduit le général à quitter le théâtre des opérations. C’est un ancien combattant. Quel flair : Chirac, bon prince, vient de relever leur pension.

Partager cet article

Repost 0
Published by Candide - dans Portrait
commenter cet article

commentaires

totof 30/09/2006 20:11

Une crêpe !!!!!! Après tout ce cirque « j’y vais, j’y vais pas » il aurait pu attendre les débats et attendre le choix des sympathisants … me semble t il …. et il aurait été fixé ! Il aurait peut être perdu mais il se serait battu à la loyale au lieu d’à
la Royal
: Il n’a même pas ce courage là ! Monsieur JOSPIN est pitoyable et laisse aux français le choix entre SARKO et une « carpe » qui n’intervient même pas en tant que député à l’assemblée nationale… Autant dire qu’il n’y aura pas de débat … En tout cas politique ! Croire en son parti, Jospin devrait le savoir : c’est dire ce en quoi on croit et non pas laisser par trouille la voix à quelqu’un qui n’a rien à dire sauf à soigner son image avec des phrases apprises par cœur en regardant les cieux style Mitterrand lors de sa campagne de 81. On a vu les résultats ... Pauvre PS !