Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

23 octobre 2006 1 23 /10 /octobre /2006 15:35

L’idée nous renvoie à Jean Jacques, le père d’Émile. On en revient aux sources de la démocratie, aux états généraux, aux doléances, bref à l’histoire de France. C’est un raccourci qui permet de réviser ce que beaucoup risquait d’oublier : la république du XXI ème siècle ne peut renier sa filiation au siècle des Lumières et à sa naïveté étymologiquement révolutionnaire. Le temps a passé, n’en déplaise à Lamartine,  mais l’utopie n’a pas d’age et se conjugue souvent avec les élections.

Transférer aux citoyens les rôles que les élus refusent d’assumer, imaginer que le peuple a vocation à gouverner, à juger, voire à sanctionner c’est, au delà de la rhétorique populiste, s’octroyer le pouvoir de manipuler ceux dont la versatilité n’a d’égal que l’incompétence à maîtriser les enjeux de nos sociétés.

C’est aussi se donner l’image d’une démocrate en laissant poindre le glaive de la justicière. Aucun régime, si ce n’est le plus totalitaire, n’a prétendu donner à des comités citoyens le pouvoir de défaire ce que le suffrage universel avait décidé. L’autoritarisme de madame Royal est connu de ceux qui la côtoient en Poitou Charente. Son dernier dérapage devrait faire réfléchir ceux qui auraient la tentation de lui étendre ses responsabilités.

Partager cet article

Repost 0
Published by Candide - dans Politique
commenter cet article

commentaires

rosenval 24/10/2006 21:05

Il faut ecouter Rosenvallon , professeur au college de France , ou le lire, theoricien de la democratie du 21 eme siecle qui est à la source.
Son cours au college de France vient d'etre publie sous le titre de "la contre democratie" et donc on est loin de l'interpretation hative que donne Candide sur les contre pouvoirs à mettre en place.
Force est de constater que les instances elues (cf le Cpe voté par l'assemblée) doivent parfois se plier aux contrepouvoirs informels et donc il faut organiser les contre pouvoirs et savoir les prendre en compte .Merci à Candide de retravailler son libelle.
Segolene emprunte les idées aux intellectuels