Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

27 octobre 2006 5 27 /10 /octobre /2006 12:24

Elle a réussi au delà de toute espérance. Elle a conquis les média, comme d’autre le pont d’Arcole !

Elle pérore, elle harangue, elle ironise, dispute, s’emporte, elle est incarne le Verbe. Elle est autoritaire. Elle est fière d’être française, fille de militaire et porte haut les valeurs nationales.

Elle a la fibre de gauche, elle pense aux plus démunis, aux sans abri, aux laissés pour compte. Elle se prend pour le peuple de gauche : elle est populiste, comme d’autres sont socialistes : on ne le lui disputera pas.

 

Elle n’était pas née, déjà il pérorait, il haranguait, il ironisait, disputait s’emportait pour que renaisse l’Allemagne décadente. C’était un orateur ; le Reich l’adulait. Il était nationaliste et militaire. On le découvrira autoritaire : trop tard Adolf était déjà dictateur.

Il prônait la valeur du travail, l’effort et la discipline. Il voulait le partage des richesses, mettre fin aux pénuries, diriger un pays où il n’y aurait plus de mal nourris. C’était un démago : il se prétendait  socialiste, national-socialiste.

 

L’histoire est cruelle qui permet ce parallèle. L’histoire serait terrible si elle se renouvelait. On sait que  les socialistes ne prendront pas ce risque.

Partager cet article

Repost 0
Published by Candide - dans Portrait
commenter cet article

commentaires

Totof 27/10/2006 21:12

Etre ou paraître ?
Elle rêve de son portait sur fond des cieux tel François Mitterrand … Marie-ségolène Royale veut reproduire l’image choc des années 80
Mitterrand impliquait le respect : Elle se fait huer.
Mitterrand parlait utile et bref : Elle se perd dans des phrases sans sens.
Mitterrand savait où il allait : Elle, qui ne sait pas, demandera aux français
Mitterrand maîtrisait ses émotions : Elle pète un câble à la moindre contrariété
Mitterrand rassemblait : Elle divise chaque jour un peu plus au fur et à mesure des confrontations
Mitterrand avait naturellement le respect des sympathisants : Elle doit se battre et faire des effets de manches pour tenter d’être crédible
Mitterrand disait les choses une fois et elles étaient comprises : Elle rabâche comme si elle n’avait que cela
 Mitterrand aurait dit « Nous battrons la droite. Point final»  Elle dit « Mes erreurs me forment pour battre la droite »
Mitterrand était sur de lui : Elle ne l’est pas
Mitterrand avait la stature d’un homme d’état : Elle est obligée d’élever la voix pour se donner l’impression d’exister
Mitterrand donnait l’impression de n’avoir rien à prouver : Elle passe son temps à essayer de se justifier.
Mitterrand acceptait les débats avec sérénité ,calme et maîtrisait son sujet : Elle les redoute et ne maîtrise pas.
Mitterrand savait s’arrêter … Pas Madame Royale
Mitterrand était Mitterrand : Elle … Cherche à paraître.

 

Pourquoi donc s’entête t elle a essayer de faire croire qu’elle peut être Mitterrand ?... Personne n’y croit
Nietzsche disait : Avec une voix forte, on est presque incapable de dire des choses sensées »
Et si Madame Royale se taisait ?
 Parce que finalement, quand elle ne disait rien, les sondages lui étaient plus favorables.
Quant à l’annonce de l’anniversaire de Mme ROYALE : Est ce sérieusement dans son programme ?

 

CECILE 27/10/2006 20:48

Elle a perdu 15% dans le sondages en une semaine ... le mieux serait effectivement qu'elle se taise ...