Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

3 novembre 2006 5 03 /11 /novembre /2006 16:28

L’attribution du marché des rames de TER au canadien Bombardier n’est pas du goût du (mauvais) perdant. Chez les constructeurs de trains on ne voit pas tous les jours passer sous le nez une enveloppe de plusieurs milliards d’euros, et pour avoir raté une telle manne le français Alstom fait une crise de boutons. Il porte l’affaire devant les tribunaux au prétexte que son concurrent peut se permettre des prix de 10% inférieur eu égard à sa situation privilégiée sur le marché canadien.

L’argument mérite réflexion. Alstom n’est-il pas en chasse gardée à la SNCF ? Y a-t-il jamais eu appel d’offre pour renouveler les rames de TGV, de trains corail qui circulent sur notre réseau ferré ? Non, Alstom produit des TGV aux conditions qu’elle a imposées à la SNCF.

Que cette société ait été il y a deux ans au bord du dépôt de bilan et n’ait été sauvée que par l’interventionnisme de Nicolas Sarkozy semble s’être effacé de la mémoire de ses dirigeants. Que cette société ose prétendre qu’elle n’agit que dans un univers concurrentiel est un mensonge éhonté pour quiconque connaît ses activités.

En faisant vibrer la fibre du patriotisme économique, ses dirigeants reprennent en boomerang l’argument selon lequel les 10% de réduction seraient rendu possible par des surfacturations sur son marché réservé. La question à laquelle les dirigeants d’Alstom ne peuvent plus échapper : de combien la SNCF a t-elle été surfacturée pour le TGV depuis 25 ans qu’il est en circulation. Pas sûr qu’ils soient prêts à rendre l’argent indûment encaissé.

Partager cet article

Repost 0
Published by Candide - dans Economie
commenter cet article

commentaires

Maker 04/11/2006 09:51

C'est fou ce que l'on peut lore comme C... La conduite sans conducteur, c'est pas un probleme de fabriquant de train, c'est relativement simple a installer. Mais de signalisation au sol donc de voie. Et les 2  types d'équipements ne sont pas fournie par les méme fabricants
La SNCF a toujours fait des appel d'offre et mis Alstom en concurrence, et bien souent Alstom à du s'aligner pour avoir les marchés. Avec Bombardier au Canada le probléme est different, il n'y a pas d'appel d'offre. Et Bombardier fait le prix qu'il veut, c'est de la subvention déguisé par le Canada.
Certe Sarko a Sauvé Alstom, mais l'état francais a fait une grosse plus values (de mémoie 100% en 2 ans ) 

cheminot 03/11/2006 18:30

je suis sur de source sure que le choix est dicte par des considerations economiques. Bombardier a tellement automatise ses trains qu'ils pourront rouler sans conducteur meme si il y a une greve des agents de la SNCF.Merci Bombardier!!!!