Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

6 novembre 2006 1 06 /11 /novembre /2006 18:24

Il est sorti libre. Il a défié l’ordre, saccagé, détruit, puis s’est laissé arrêter assuré qu’il est de son impunité. Dans la France de Chirac on est tous égaux devant la loi, si on est français moyen, très moyen.


Mais si on est presque rien, par exemple si on appartient à un gang d’une cité « défavorisée » on peut commettre méfaits sur méfaits. A Savigny le Temple la police s’est excusée d’avoir envisagé la mise sous verrou des casseurs pris la main dans le sac.


En Gironde, c’est le chantre de l’obscurantisme, le casseur le plus médiatisé de l’Hexagone, José Bové qui après les centaines de milliers d’euros de dégâts commis dans des silos de maïs transgénique sort de la gendarmerie sans être mis en examen.


Le point commun à ces deux évènements : la pétoche de nos gouvernants. On joue les matamores, on pérore à la tribune de l’assemblée comme dans les studios de télé, mais sur le terrain les politiques baissent les bras. On ne veut pas risquer d’affronter ici la rue à Savigny, là la campagne en Gironde. Alors la loi est foulée au pied par les vainqueurs de cette démocratie directe qui tiennent le haut du pavé dans la France profonde.


Pas besoin des comités citoyen prônés par mme Royal, il y a longtemps que la loi ne concerne plus que la minorité qui croit encore aux valeurs de la République. On comprend que ces français là soient de moins en moins nombreux.

Partager cet article

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article

commentaires