Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

10 novembre 2006 5 10 /11 /novembre /2006 09:46

L’information n’a pas été commentée. Elle a été livrée subrepticement comme si ses auteurs ne tenaient pas à en faire la publicité et pourtant elle est d’importance. La route de Jean Marie est dégagée ! Fini pour lui les tracas, les incertitudes, le stress de la pêche aux signatures. Les 500 il les aura, merci l’UMP. qui autorise ses encartés à soutenir la candidature du président du Front.

Le PS avait fait grand bruit en interdisant à ses maires de prêter leur concours aux candidats d’autres partis, à savoir les radicaux ou l’extrême gauche. Il avait plongé dans le désarroi les grandes gueules trotskystes forcées d’admettre leur incapacité à obtenir le quorum auprès des municipalités.

« Nihil obstat » à ce que les cinq millions d’électeurs qui apportent leurs suffrages au Front National puissent exprimer leur préférence grâce à la bienveillance de Nicolas. Le geste est généreux, est-il désintéressé ?

Certainement pas, mais il pourrait se révéler dangereux. Il suffirait d’un léger transfert de voix pour qu’au premier tour Le Pen devance tous les autres candidats et que s’inverse l’ordre d’arrivée des suivants. Autrement dit que Ségolène arrive royalement seconde et renvoie le candidat de l’UMP à la mairie de Neuilly.

Le jeu est risqué mais ne doutons pas que si le pari est gagné il permettra à Sarkozy de récupérer au second tour des voix dont on doute qu’il revendique haut et fort les avoir jamais achetées.

Partager cet article

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article

commentaires

hb 10/11/2006 11:36

Quelle drôle de démocratie où l'on peut s'étonner et regretter que cinq millions d'électeurs (d'après vos propres dire) puisse exprimer leur préférence envers un candidat.
Nous avons encore des progrès à faire dans ce domaine