Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

21 novembre 2006 2 21 /11 /novembre /2006 10:04

Tout de suite les grands mots : « liberticide » le vocable qui sonne comme homicide, parricide et autres génocides est appliqué au projet de loi que Sarko présente à l’Assemblée nationale. Quelle liberté serait-elle mise à mal si notre arsenal législatif était complété par ces quelques articles : celle de pouvoir impunément constituer des zones de non droit ?


L’amalgame est l’arme que brandissent les contempteurs d’un texte dont l’adoption accentuera la capacité répressive de l’Etat sur les délinquants. Répression c’est le mot qui choque nos bonnes âmes. Paradoxe que cette incursion de l’évangile dans le catéchisme socialiste ; Ceux là même qui préconise de tendre la joue gauche quand la droite a été frappée…à condition toutefois que ça ne soit pas la leur !


La ligne de démarcation qui divisera l’hémicycle en deux camps sera riche d’enseignements. Que feront les « royalistes » dont l’égérie prônait il y a peu la militarisation des camps d’internement pour sauvageons ? Que feront les Bayrouistes dont le patron se flattait de talocher les garnements qui lui faisaient les poches ? Et les supporters d’une certaine Alliot Marie qui ne craignait pas de se faire l’avocate des trublions ?


Sans prétendre un instant que la sanction est une forme efficace de prévention, son refus serait  un encouragement à la délinquance, un signal dont l’amplification par les médias confirmerait l’abandon par l’Etat de sa mission de protection de l’ordre public. Un puissant détonateur pour de prochaines explosions des banlieues.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article

commentaires

Pierre Lacour 22/11/2006 00:12

On ne dira jamais assez que les premières victimes des voyous sont les personnes les plus vulnérables que  l'État  a le devoir de protéger en priorité !

Christian BOIS 21/11/2006 15:51

Totof,
Votre jeu de mots est un mal.
Candide je fais un renvoi vers votre blog.

totof 21/11/2006 10:43

Les grands mots ? Candide a surement voulu dire compte tenu du contexte de lynchage de sarko par ses amis... les grands "maux "...