Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

12 décembre 2006 2 12 /12 /décembre /2006 11:19

Le non dit s’affiche avec Le Pen. La stratégie de repositionnement du FN tourne à plein. La beurette nombril à l’air, qui est placardée sur les murs de banlieue est un pied de nez aux caciques de gauche qui s’attribuent le monopôle de la défense des minorités, et autres défavorisés. Il y a belle lurette que les partis de gauche ne représentent plus ni les travailleurs, ni les masses laborieuses (on parle comme Arlette) ;  les ouvriers votent plus souvent FN que LO ou PCF.

Sans doute cette récupération des voix immigrés par le Front National aura des effets limités tant est incompatible dans l’inconscient de l’électeur l’image du parti de Jean Marie Le Pen et la prise en charge des intérêts des immigrés.

Mais les mentalités évoluant, l’échec des politiques de droite comme de gauche étant patent sur le terrain de l’intégration des minorités colorées, la surprise des élections pourrait venir d’un succès de Le Pen auprès de cette population. Il y a une certitude. Le Pen est le dernier homme politique à croire aux vertus de l’assimilation, à contre courrant de tout ce que la réalité des banlieues nous propose : c’est à dire l’accroissement des communautarismes et le fiasco du modèle de cohésion sociale vanté par les partis traditionnels.

Son éventuel succès chez les immigrés permettrait de relancer les politiques d’assimilation, ce serait un pas positif pour réussir leur intégration.

Partager cet article

Repost 0
Published by Candide - dans Politique
commenter cet article

commentaires