Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

8 janvier 2007 1 08 /01 /janvier /2007 18:03

Elle nous la joue « président » avant l’heure et se fait accueillir par un subalterne. En Chine les quatre premiers dirigeants vaquaient à leurs occupations, seul le cinquième put dégager quelques minutes de son emploi du temps pour blablater avec la candidate rose. Taclée pour l’incohérence de ses propos au Moyen orient, le second voyage à l’étranger de Mme Royal confirme le péché mignon de Ségolène, la candidate-qui-s’y-croit-déjà.


Il ne suffit pas de déambuler sur la grande muraille pour avoir une stature présidentielle, même si son mentor a ouvert la voie, ni de faire une faute de français qu’on rebaptise en néologisme, pour entrer à l’académie.


Mme Royal est en mal de crédibilité dès qu’elle quitte le terrain où le rouleau compresseur des médias lui a peaufiné un tailleur de présidentiable. Au naturel, elle confirme, qu’elle ne pèse pas grand-chose.


Et si elle du renoncer à son trip américain c’est qu’aucun des chefs qui comptent à Washington n’a envisagé de la rencontrer, pas même Hilary.


La comparaison avec Sarkozy n’est pas flatteuse. Ce dernier échangea des amabilités avec le président chinois, le président américain ; c’est vrai qu’il a plus de mal à en faire autant avec le président Chirac, a contrario de sa concurrente.

C’est peut être dans un « ticket » Royal-Sarkozy que se trouve la solution. N’est ce pas la thèse d’un certain Bayrou ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Candide - dans Politique
commenter cet article

commentaires

paul 08/01/2007 23:02

elle nous la joue ou elle se la joue?
En tous cas la mise en scene est digne de holliwood:
Segolene veut apparaitre au dessus de la melée dans le rôle du guide comme khameney en IRAN;
Doudoune blanche sur la muraille de chine, sourire eclatant,aphorismes improvisés,meute de journalistes , de paparazzis., tailleur obligatoire .rencontre  des grands politiques,toujours en figure de proue.
Et chaque fois qu\\\'il faut un peu tacler (cf les propos de Chirac demagos) c\\\'est notre francois Hollande qui s\\\'y colle avec pertinence d\\\'ailleurs; Segolene est ailleurs .
deux silhouettes se dessinent donc dans cette campagne:
Sarko  l\\\'homme d\\\'experience energique les mains dans le cambouis et en action.
Segolene qui attend confiante sa mission pour guider ses gens vers le futur eschatologique auquel Dieu l\\\'a predestinée.
J\\\'arrête là; car la comparaison avec Khamenay est mesquine c\\\'est plutôt , vous l\\\'aurez compris, à Möise qu\\\'il faut comparer sa destinée à venir

cqfd 08/01/2007 20:01

oui ... Mais hier elle disait que le protocole était respecté tout de même et qu'elle gardait des étages pour  "après" ... l'honneur est donc sauf ! Admettez qu'il faut de la "bravitude" pour encaisser cela !