Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

14 janvier 2007 7 14 /01 /janvier /2007 15:34

Job

Ce n’est pas un job de 5 ans, c’est le job d’une vie que nous profile Nicolas Sarkozy. Sur le quel des nombreux objectifs qu’il inscrit dans son projet peut-on s’élever ?


Sur sa vision de la République , sur le respect du travail, sur la recherche de l’équité de préférence à l’égalitarisme, sur la préférence donnée au travail plutôt qu’à l’assistanat, sur l’accès à la propriété, à la promotion sociale, sur tous les sujets abordés on reconnaît à Sarkozy le courage d’expliquer son choix, de l’assumer et de mettre au défi ses contradicteurs de justifier leur opposition.


Il n’aura aucune réponse directe de son adversaire du PS. Elle préférera comme à l’accoutumée rester à l’écoute des français plutôt que de prendre le risque d’être prise à contre-pied. Si d’aventure elle prenait une position originale, sans délai, l’un de ses acolytes viendrait relativiser son dérapage. Prisonnière d’une image consensuelle elle ne peut bousculer le plus conservateur des électorats, celui qui jouit des avantages acquis, de l’Etat providence que 20 ans de socialisme a rendu moribond.


C’est le propre d’un homme d’Etat que de proposer de bousculer les situations figées. Et même si n’est pas Churchill, Kennedy ou de Gaulle qui veut, même si l’heure n’est plus « au sang et aux larmes » du premier, à la recherche de « ce que je peux faire pour mon pays, plutôt que ce que mon pays doit faire pour moi » du second, il a su renouveler l’appel au Rassemblement pour la France du dernier.

 

Nicolas en petit fils de de Gaulle, on le croit à la hauteur du job qu'il s'est donné.

Partager cet article

Repost 0
Published by Candide - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Jean-Pierre 14/01/2007 18:40

Candide, Président... Je plaisante, mais vous lire fait du bien. Une remarque. Il n'y a pas que les 20 années de PS qui ont creusé et aggravé les déficits financiers et « morau?x » du pays. La chiraquie a bien participé aussi. Pas un seul budget n'a été voté en équilibre depuis plus de trente ans... toujours en déficit.

Christian BOIS 14/01/2007 17:19

Je vous lis tous les jours, Candide, même plutôt deux fois qu'une !
Vous n'êtes pas qu'un "persifleur" et j'espère que vous allez continuer.

TOTOF 14/01/2007 15:48

certes ... Il sera difficile de dire ouvertement "non il ne faut pas revoir les systemes de retraite, non les fonctionnaires doivent pouvoir continuer librement à prendre la population en otage lors des greves, non on doit pouvoir laisser entrer en france des produits moins chers fabriqués dans des pays qui font travailler les enfants, non il faut continuer et encourager ce qui se passe au darfour, non on doit donner des allocations et indemnités aux gens sans qu'ils aient à participer à quoi que ce soit ... et j'en passe ...
Elle ne répondra pas ... Au programme de SARKO ... Elle préfèrera se poser en victime face aux attaques de MAM et Raffarin entre autre ... Plus commode pour elle : ses détracteurs lui permettent en fait d'éviter les vrais débats pour lesquels elle n'est pas prête...