Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

18 janvier 2007 4 18 /01 /janvier /2007 21:21

Si le devoir de mémoire ne devait nous laisser qu’une image ce ne serait ni celle de l’esclavage, ni celle de la colonisation. Mais celle de ces gens,  français sans histoires, qui par leur courage, leur silence, leur abnégation, ont sauvé d’un destin fatal des milliers d’innocents.


Chirac les sort d’un anonymat qui fut le prix de la survie de ceux qui leur étaient confiés. Leur entrée au Panthéon est une reconnaissance que dans les pires moments de notre Histoire, certains d’entre nos parents sont restés debout, alors que tant d’autres s’étaient mis à ramper.


Les français n’étaient pas tous en résistance. Certains prenaient des risques, beaucoup s’arrangeaient de la co-existence avec un occupant qui tout compte fait était fort civilisé.


Et puis il y avait ceux qui ne parlaient pas, ceux qui avaient compris que l’indicible était à la sortie des rafles. Ils n’avaient rien à gagner, ne jouaient pas aux héros. Ils n’avaient qu’un but : la survie, la leur, celle de leurs proches, celle des étrangers qu’ils protégeaient et qui ne leur étaient rien.


C’était avant Nicolas Hulot. Aujourd’hui, ils réfléchiraient : est ce bien raisonnable ? Non, pas ceux là. Ils auraient oublié Hulot, et son principe de précaution, et la tète haute ils protégeraient les innocents des salauds qui les entouraient.

A-t-on même le droit d'en douter ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article

commentaires