Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

14 février 2007 3 14 /02 /février /2007 14:50

Les profits de Total font-ils scandales ?


La réponse est sans ambiguïté, oui ! On ne peut profiter d’un  quasi monopole, bénéficier d’une rente de situation, s’exonérer de ses responsabilités citoyennes (AZF comme Erika) et ne pas reverser le surplus de ses profits à la collectivité sur le dos de la quelle on s’est enrichi.


Ne pas répercuter les baisses du prix du brut, mettre en danger les éco systèmes en faisant appel à des transporteurs de complaisance, empêcher le développement du pétrole vert, faire obstacle à la justice pour retarder l’indemnisation des victimes sont quelques unes des techniques dont Total est devenu expert pour engranger des bénéfices hors investissement, hors prise de risques.


Total est devenu l’archétype de ce que le capitalisme peut produire de plus détestable. Si son nouveau président restaure l’image que ses prédécesseurs ont dévoyés, il contribuera à rapprocher les français de leurs entreprises plus qu’en annonçant des profits encore plus faramineux.


Bye Mr Desmarets, vous avez oublié qu’une grande entreprise ne peut se couper de sa citoyenneté. Vous n’avez connu que vos actionnaires et vous avez méprisé les français.


On vous laisse partir sans regret !

Partager cet article

Repost 0
Published by Candide - dans Economie
commenter cet article

commentaires

anne 16/02/2007 16:05

ah ? un nouveau concept ? "les profits superflus" ? et quand une entreprise est en difficulté, qui réinjecte des fonds ? la communauté ou les actionnaires ? Et les apports en capitaux quand ça va mal ... C'est superflu ou pas ?

Daumont Jean 16/02/2007 14:40

   Il faut "raison garder"... et  "ne pas crier à tort et à travers"... Total est une entreprise légalement déclarée en France et payant la taxe sur les produits pétroliers, ... ce qui ne l'empêche pas d'avoir, comme les sociétés pétrolières anglaises ou américaines, une forte implantation et donc des revenus à l'étranger.
   Le problème n'est pas dans les "profits nécessaires"  servant notamment aux investissements - mais dans les "superprofits" ou "profits superflus" bénéficiant non pas à la communauté française mais aux seuls actionnaires... Total n'est d'ailleurs pas la seule entreprise concernée (voir les profits historiques des "entreprises -phares du CAC 40" cités actuellement dans la presse)...
   J'ai cité une opinion intéressante du Président d'UFC-Que choisir, défendant les "consommateurs" dans un article intitulé "Taxer les profits"

jean 15/02/2007 00:20

Total n'est pas une entreprise francaise mais un groupe multinational.
Ce qui lui reste de français c'est d'être coté à la bourse de Paris au CAC40.Alors pourquoi ces gesticulations ou alors taxons aussi Exxon

BERNARD 14/02/2007 20:11

Dire TOTAL voyou pour son comportement par rapport à l’environnement … Je veux bien … Mais quant aux résultats … J’ai quelques indices qui me permettent d’affirmer premièrement que le prix essence à la pompe ESSO est sensiblement le même et deuxièmement TOTAL ne vit pas que de la vente à la pompe à la ménagère française …On devrait être contents de cette manne d’impôts non négligeable. Maintenant il faut savoir ce qu’on veut : Ou des entreprises qui réinvestissent dans le secteur industriel et qui font face à la concurrence internationale ou comme Royal l’a suggéré : Taxer plus et ainsi rien ne changera … Il y aura plus de fonctionnaires et ça nous fera une belle jambe ! Ils doivent bien rigoler les concurrents de nos grandes entreprises ! 

totof 14/02/2007 15:12

le progres est il de taxer ou de considérer la situation telle qu'elle se présente ? Une entreprise entre autre grace à mitterrand a explosé les profits ... Discuter avec elle pour qu'elle crée des emlois en france me semble utile aujourd'hui ... Pourquoi l'encourager à délocaliser au nom de principes auxquels on ne croit pas ?

Candide 14/02/2007 17:05

Le montant des profits n'est pas conndamnable en économie libérale, c'est même le moteur du développement. Dans le cas Total, la critique est nourrie par le refus du géant de considérer sa responsabilité sociétale et environnementale. A contrario de Renault, Peugeot Michelin et d'autres fleurons de l'industrie nationale, Total a troqué ses oripeaux de société responsable pour un Stetton de texan picsou. On peut être farouche défenseur de l'économie libérale sans louer pour autant les sociétés voyou !