Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

25 février 2007 7 25 /02 /février /2007 21:26

En franglais, erreur de timing, c’est quand même plus parlant.


Même les meilleurs peuvent se tromper. L’essentiel c’est d’arriver à point, peu importe le tempo, peu importe les mouvements du yoyo, c’est le 22 avril qu’il lui faut c’est être au plus haut.


A cette aune là on peut porter un jugement critique sur les choix de Nicolas. Après avoir monopolisé les média en janvier, ce qui lui valut les sondages que l’on sait, il a disparu en février laissant le champ libre à la concurrence.


C’est l’erreur classique qui n’épargne aucun des favoris, voir Balladur, Jospin qui en leur temps furent donnés vainqueurs.


Etonnant qu’il puisse se trouver encore des candidats pour rejouer le même scénario. Et pourtant Sarko a chuté de 5 points en quelques heures ! Il a sufi d’une prestation pour inverser un mouvement qu’imprudemment il avait jugé gagnant. Seulement son temps de parole est compté ; l’électorat est volatile et c’est celui qui le dernier impressionnera le troupeau des indécis qui sera promu Président.


C’est ce à quoi le quinquennat conduit. A ce simulacre de débat où l’avenir du pays se joue non sur la stature des prétendants, mais sur le tirage au sort de l’ordre des participants à une émission de télé réalité.


A ce jeu là, Nicolas sort aujourd’hui perdant. Il a deux mois pour montrer sa maîtrise de l’agenda des média.

Partager cet article

Repost 0
Published by Candide - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Pierre 26/02/2007 00:04

Je ne vois pas en quoi le quinquennat diffère du septenat sur ce point.

Daumont Jean 25/02/2007 23:31

   A mon avis, Sarkozy et son équipe sont trop avisés pour commettre une erreur de timing aussi grossière... Ce sont les sondages qui sont volatils, et d'ailleurs ils se sont trompés ...grossièrement en 1995 et 2002... Ce qui va compter, c'est le dernier mois, et même la dernière semaine...