Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

7 mars 2007 3 07 /03 /mars /2007 10:20

Il n’aura échappé à personne que Bayrou fait un score pré électoral que ses plus  chauds partisans n’avaient pas même envisagé. Il n’aura pas échappé à la perspicacité de nos concitoyens que ce score se bâtit non sur l’étiolement des extrêmes, restés bien stables depuis le début de la campagne, mais en piochant dans les réservoirs deux principaux candidats.


C’est un succès qu’il doit peut être à son talent, à son art de l’improvisation – tant son projet fumeux donne l’impression de se construire sans aucun dessein – mais tout autant à la désaffection de l’électorat pour le duo Ségo Sarko.


Pour synthétiser la situation à 50jours de l’échéance.


Au centre un ventre mou qui se prend pour un dur, sur les ailes des durs qui donnent dans le « molletisme ». A expurger les idées de rupture chez le candidat de la droite, à devenir interventionniste plutôt que d’affirmer son libéralisme Sarkozy a écorné son image de droitier républicain.


Quant à Ségolène, ses atermoiements entre le discours politico rigide du socialisme radical et ses embardés sur le terrain de la démocratie social, c’est à en perdre son latin.


Décontenancé par les méandres dans les quels s’enlisent les projets de la droite comme de la gauche, l’électeur considère que quant à faire du centrisme autant le faire avec l’original plutôt qu’avec l’une de ses mauvaises copies.


Alors si on veut renvoyer le béarnais dans son écurie à l’éducation de ses pouliches, il faudrait que les candidats qui ont une conviction à défendre reprennent leur visage de libéraux ou de socialiste et cessent de jouer à la chèvre qui ménage le chou. Sauf à avoir décider de faire chou blanc.

Partager cet article

Repost 0
Published by Candide - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Marylou 07/03/2007 23:20

Encore faudrait-il que des candidats aient une conviction à défendre. Droite ou gauche, c'est tellement bonnet blanc et blanc bonnet, qu'en effet on finit par se dire que pourquoi pas le centre. Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement, hors je n'ai pas entendu le commensement d'une idée claire dans les propos des Ségo Sarko. On ne peut pas juger sur des paroles, ils se contredisent sans cesse. Quant aux actes, côté sarko, ça fleure bon l'état policier, côté Ségo, du temps qu'elle fut aux affaires n'est pas resté un souvenir impérissable!
 

Olivier Rossignol 07/03/2007 21:01

Bonsoir à tous,Tout d'abord, je ne suis pas du tout d'accord avec Gérard qui nous présente un commentaire hallucinant: si les marges de manoeuvre étaient si étroites... alors autant voter pout n'importe qui !!!  Et pourquoi pas pour Besancenot ou Le Pen  !!!!!  Cette façon de présenter  l'élection présidentielle  est  perverse. Enfin, je reprends encore le même exemple: est- ce que les 35h (vaste connerie) est ce que l'on peut appeler résulter d'une marge de manoeuvre étroite ??? Non, pas du tout.Enfin, je me permet de sourire, non pas de moquerie, mais par pure amusement... face à notre candide... qui, plus le temps passe... plus les sondages se suivent... plus elle s'affole et plus elle crtitique de manière presque outrageuse (mais en fait c'est le style d'écriture "dynamique" du blog... qui est très bien tout de même... même si je ne suis pas toujours d'accord avec les idées)....... Candide: reste calme ! Bayrou n'a pas encore gagné !! Et loin de là... malheureusement...!! ;-))Olivier.

gerard 07/03/2007 20:10

On ne peut pas traiter l'homme comme un simple objet d'experience c'est à dire qu'un objet ne reagit pas si on le regarde mais l'homme oui.Il est et sujet et objet d'ou la difficulté.A date la seule signification du resultat des sondages c'est "allez vous faire voir les sondeurs". La volatilite des votes est enorme et sans doute 30% des electeurs se decideront à l'arrivée dans l'isoloir. Ceci etant dit personne ne s'interesse à ce que disent dans le detail les candidats puisque la politique reserve des marges de manoeuvre etroites ;les pauvres ne deviendront pas riches; airbus continuera à fabriquer quelques avions et la France continuera à se metisser. Donc l'agitation mediaticoblogueuse ne permet qu'à ceux qui y jouent d'y trouver une satisfaction.