Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

24 mars 2007 6 24 /03 /mars /2007 09:53

Peut on avoir raison contre tout le monde ? Est-on crédible quand on crie au loup en restant le cul assis sur sa chaise ?


Seulement deux questions que l’on doit poser à Jean Marc Jancovici après avoir lu l’édition en format poche de son « Le Plein s’il vous plait ».


Monsieur Jancovici nous prend par la main et nous entraîne dans un raisonnement imparable : au prix actuel de l’énergie le monde court à sa perte. Il n‘est qu’a accepter le postulat selon lequel le réchauffement climatique est causé par les activités humaines, activités énergétivores, pour nous conduire droit à l’apocalypse. L’évitement de ce scénario n’est possible que par une hausse forte et continue de la principale source d’énergie fossile : le pétrole. Et de proposer de porter le prix du litre d’essence à 4€ dans les délais les plus brefs pour nous éviter de recevoir le ciel sur la tête.


La logique est sans faille, ou presque. La loi du marché n’étant pas suffisante selon l’auteur pour ajuster le prix du pétrole à sa raréfaction, il propose de le surtaxer pour que les agents économiques adaptent leurs activités à cette nouvelle donne, selon bien entendu la loi du marché qui reprend tous ses droits. Comprenne qui pourra !


On peut être polytechnicien et voir le monde par le petit bout de la lorgnette. L’énergie fossile se raréfie, c’est une évidence. Mais utiliser les techniques d’extrapolation sur des périodes longues (50 à 100 ans) aurait conduit à prévoir que les parisiens du temps d’Haussmann allaient sous peu déambuler dans une épaisse couche de crottin. Le cheval vapeur en se substituant au percheron leur a épargné ce désagrément.


L’intérêt de l’ouvrage est dans la démonstration que l’idéologie ne fait pas bon ménage avec la futurologie. Ne s’improvise pas Alvin Toffler qui veut. On peut être attentif au devenir de la planête sans devoir troquer son automobile pour un char à bœufs. Et faire confiance à la providence qui depuis Malthus donne tort aux cassandre.



* Le Plein s’il vous plait, Jean Jancovici, Alain Grandjean, aux éditions du Seuil

Partager cet article

Repost 0
Published by Candide - dans Bonnes feuilles
commenter cet article

commentaires

Marie 26/03/2007 13:00

La création d'une taxe (de plus) ne resoudra en rien le probleme. Il y a aussi des personnes qui ont besoin de leur voiture pour travailler et qui ne bénéficient pas de transports en commun (souvent en grêve d'ailleurs)
Beaucoup de personne ont décidé de vivre loin des commodités vu les prix exponentiels des logements.
Continuons avec le nucléaire le temps de développer des palliatifs plus écologiques,, les décisions trop passionnelles sont souvent mauvaises. Voir l'arrêt du projet Rhin-Rhône par D.Voynet....

bb 24/03/2007 12:38

Je tiens juste a faire remarque que le fait de porter le litre d essence a 4 euro n empeche nullement de baisser les prelevements obligatoires.Il est parfaitemant envisageable (et pourquoi pas legitime) de reorienter la fiscalite sur ce qui pose probleme ici la consommation d'energie fossille.De plus je tiens a faire remarquer qu une taxe  (hormis la TVA sur les produits alimentaires) est infiniment plus liberale qu un impot (ou prelevement obligatoire) puisque nous avons la possibilite de ne pas la payer ou d en payer moins en reduisant la consomation du produit taxer.Donc ne rejetons pas sous pretexte que c est une nouvelle  taxe cette hyopthese consistant a augmenter les taxes sur les energies fossiles.bb

sam 24/03/2007 12:03

Attention toutefois a ne pas jetter le bebe avec l'eau du bain. Si une taxe supplementaire n'est certe pas la solution d'un probleme (sinon cela se saurait depuis longtemps et nous n'aurions plus un seul probleme), l'idee de re-orienter la fiscalite pour re-orienter les modes et production et de consommation ne peut etre repoussee simplement parce que cela donnerait une taxe de plus. Si il est un livre de jean-marc Jancovici qui est tres instructif a lire, c'est : L'Avenir climatique : Quel temps ferons-nous ? en poche aux editions du seuil. Bien plus instructif  et regroupant enormement d'information sur le sujet. Une chose reste qui me fait apprecier le discour de Jancovici malgre mon allergie profonde envers l'etatisme et l'interventionnisme: il prefere les chiffres plutot que les slogans (ce qui est bien rare dans notre pays) et il n'hesite jamais a deguainer l'outil a tuer les reves de nos ecologistes pasteques: la calculatrice. A lire donc, pas forcement pour etre d'accord, mais au moins pour mieux cerner les ordres de grandeurs des problemes dont on nous gave a longueur de semaines sans jamais presenter la dimension qui ruinnerait imediatement toutes les belles promesses des nos chers candidats. sam

politic-tac 24/03/2007 11:34

Une petite compilation des affiches électorales de ces 30 dernières années, ça vous dis? Alors venez faire un tour par ici.