Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

26 mars 2007 1 26 /03 /mars /2007 14:16

Il peine à faire le plein. Il recrute pourtant à droite comme à gauche mais aucune pointure n’a encore rejoint le béarnais. Alors faute de gros calibre, faute de locomotive il enrôle les seconds rôles, ceux dont les états de service étaient restés confidentiels au point que leur patronyme semble sorti d’un fond de tiroir.


C’est le cas d’un ministricule, dont les performances dans son ministère lui avaient épargné les feux de la gloire. Il lui aura fallu cette désertion de l’UMP sur la liste de la quelle il était élu, pour que cette action d’éclat, à chacun son titre de gloire, le sorte d’un anonymat où il était condamné à croupir pour le reste de son mandat.


On taira le nom de cet indélicat. Il fut sous ministre dans un domaine que connaît bien Bayrou pour y avoir séjourné 4 années durant, avec la même efficacité. On s’interroge dans les deux cas : mais qu’ont-ils donc fait de tout ce temps passé ? Serait-ce cette propension partagée à l’immobilisme qui les rapproche aujourd’hui ?


En voila un au moins dont la force d’inertie trouvera tout loisir de s’exprimer, et dont les vacances risquent fort de se prolonger.

Partager cet article

Repost 0
Published by Candide - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Roméo 28/03/2007 12:24

Tiens ! Seriez-vous adepte du "c'est celui qui dit qui l'est", toujours très en vogue dans nos cours de récréation ? Amusant ! :)
Mon commentaire ne s'adressait nullement à vous, mais aux bayrouistes de passage qui ont déposé les réactions précédentes. Mon conseil à leur endroit est d'adopter la plus saine des réponses face à vos articles fielleux : le mépris. 
Sur ce, à moins que vous n'inondiez à nouveau de publicités les blogs pro-Bayrou, nous n'aurons plus le plaisir de nous croiser.
Bonne journée.
Et toutes mes félicitations pour votre grosse... fréquentation. Chacun sa fierté. :)

Roméo 27/03/2007 19:29

"Libre cours" confond allègrement "liberté de ton" et "agressivité inutile". A force de vouloir se démarquer de tout conformisme, l'auteur finit par se réfugier dans l'hostilité systématique, le procès d'intention et la mauvaise foi.
Du coup, ses remarques et ses sous-entendus se démontent d'eux-mêmes. Inutile de souligner ses approximations, ses erreurs ou ses simplifications outrageantes : elles ne peuvent de toute façon avoir comme résultat que de conforter les plus aigris de ses lecteurs. C'est bien peu de chose.

Candide 27/03/2007 21:54

Candide ne commente que lorsqu'il est personnellement mis en cause.Libre à Roméo de dénigrer ce blog et son auteur. Personne n'en impose la lecture à ceux qu'elle dérange.Pour dénombrer chaque jour quelques milliers de pages lues on doit conclure que sur la blogosphère sévissent beaucoup de gens aigris..Roméo, n'en seriez vous ?.

nicolas 27/03/2007 17:38

ah oui il a raison Olivier!!!! assez de politiciens professionnels!!!
Votons pour Bayrou celui qui a su se faire tellement discret en vingt ans de politique qu'on le prend pour un petit nouveau.
Des trois c'est à lui que revient le prix du marketing reussi!!!!!!

Olivier Rossignol 26/03/2007 22:06

Bonsoir à tous,
Et oui René, avec Candide, voilà une chose qui est bien : tous les partis pris sont manifestes !
 
Ce qui est amusant ce soir, c’est que si l’on reprend la phrase de l’article précédent destiné à Mme Royal :
 
« Une force de conviction au service d’un pouvoir très personnel. Jamais sans doute la plus haute charge de l’Etat n’aura autant été en danger d’être détournée par une personnalité incontrôlable. »
 
On s’aperçoit qu’elle convient tout autant et parfaitement à Nicolas Sarkozy !!
 
Faut-il s’étonner qu’il soit « dur dur de recruter » pour François Bayrou. Non !
 
Ce qu’il y a de commun entre Mr Sarkozy et Mme Royal, entre autre, est qu’ils ont tous les deux commis des hold-up !
 
Hold-up par le haut pour Nicolas Sarkozy : il a mis la main sur l’UMP, véritable machine financière à gagner les élections. Il a étouffé dans l’œuf toute tentative de candidature dissidente au sein du parti… Il a été vu par les députés de droite comme étant celui grâce auquel ils pourront retrouver leur siège…
 
Hold-up par le bas pour Mme Royal dont le discours libre et musclé (c'est-à-dire populiste) en dehors des lignes du PS, a fait mouche sur les militants… les éléphants ont été sidérés… Un seul est parti… les autres pensent à leur avenir.
 
Face à ces deux hold-up, les cadres de l’UMP et du PS sont restés médusés. Etant donné que le courage des députés est inversement proportionnel au temps qui nous sépare des élections législatives… personne ne bronche !!
 
Voilà le drame des politiciens professionnels !
Voilà le drame du bipartisme… nous sommes à la merci d’hold-up… par des personnalités incontrôlables… !!!!
 
Bonne soirée.
 
Olivier.
 

René SWIATHOWSKI 26/03/2007 15:56

Le parti pris contre FB est manifeste et les jeux politiciens ont leurs  charmes, L''eletrice(teur) se moque bien de qui vote comme lui, mais souhaite sortir de ces guerres picrocolines droite/gauche qui ne mènent  à rien et essaie autre chose  : pour résoudre un problème il faut sortir du cadre,  ce que propose FB