Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

28 mars 2007 3 28 /03 /mars /2007 10:02

 

- Mais que fait la police ?

- Elle arrête un délinquant

 

La populace s’insurge et l’émeute s’étend, embrase les sous sols de la gare du nord.


En une semaine, c’est le deuxième incident où une banale interpellation déclenche un affrontement entre civils et forces de l’ordre. Un contrôle d’identité dans un café de la rue Rampal dégénère en échauffourée anti flics, une agression contre des agents de la RATP déchaîne des réactions violentes contre la police venue s’interposer. Dans les deux cas la police est prise à partie par des passants étrangers aux incidents incriminés.


La spontanéité du réflexe anti flic et la violence des comportements des protagonistes de ces deux affaires n’ont rien d’accidentelles. La mise en cause de la légitimité de l’action policière par des témoins oculaires aux quels viennent s’ajouter des badauds ignorant tout des raisons de l’agitation tendent à se répandre même en dehors des quartiers non sécurisés.


On ne donnera ni dans la simplification outrancière, ni dans la recherche d’un tireur de ficelles, agent déstabilisateur qui fomenterait des troubles pour grossir les rangs de ses électeurs. La lente détérioration de la relation entre ceux qui maintiennent l’ordre et ceux qui le troublent est le fruit d’un venin instillé depuis 1981 par les fauteurs de l’ordre public : les socialistes, avocats de l’irresponsabilité individuelle. En corollaire s’est nourrie la regrettable détestation que le monde policier – désigné à la vindicte populaire par la jactance socialiste - éprouve à l’égard des catégories de la population où se recrutent majoritairement les délinquants. Jeunes bigarrés et habitants des cités…

Le divorce entre une partie croissante de la population et son émanation chargée de sa sécurité s’étend, chaque incident nourrissant les ressentiments de l’un vers l’autre. Les candidats jettent de l’huile sur le feu. Mme Royal, Mr Bayrou s’indignent du comportement de la police …Quelle inconséquence !


Rendre la police ennemi du citoyen semble être le plus grand commun diviseur des candidats pré cités, ne parlons pas de l’extrême gauche, elle nous y a habitué. Rendre la police plus imperméable aux tentations d’abuser de ses prérogatives est une obligation qu’aucun candidat non plus n’a repris à son compte.


Ce n’est pas dans un statu quo où la population se dresse contre sa police que se restaurera l’Etat de droit, l’ordre juste ou la fin des antagonismes, selon le vocabulaire propre à chacun des candidats.

Alors que proposent-ils pour éviter que ce divorce ne soit totalement consommé ? A ce jour, rien…

 

Lire aussi :  Les intouchables

Partager cet article

Repost 0
Published by Candide - dans Libre Cours
commenter cet article

commentaires

Duhamel 29/03/2007 13:57

Vous pourriez ajouter que le Congolais qui est le délinquant à l'origine de l'émeute est un multirécidiviste déjà condamné plusieurs fois.Si Sarkozy n'avait pas supprimé la double peine, il serait tranquille sur la plage à Pointe Noire.

Combes 29/03/2007 13:09

C'est la faillite du système Sarközy.Toujours plus d'agressions, toujours moins de respect de l'ordre public.
Et ce type, totalement incompétent sauf pour faire sa pub, digne successeur de Chirac, veut se faire élire président de la République!
Il est vrai que Caligula avait fait élire son cheval comme consul.

triniti 29/03/2007 09:30

Je crois savoir qu'une loi punit les contestations en matière d'IVG, même passives.
Pourquoi ne pas l'étendre aux contestations en matière d'opposition à l'action des fronctionnaires de police

paul 28/03/2007 22:54

Candide  a tort de pratiquer des amalgames et des géneralisations hatives. Signalons que gare du nord ou chatelet sont des points de concentrations pour des français dirons nous particuliers . Il n'est pas sûr qu'on assisterai à la même agressivité dans d'autres lieux . Donc generaliser cet affrontement pour en faire un symbole de l'affrontement entre le français et son policier me parait un peu léger!
le pamphlet oui mais pas pour aboutir à un contresens.
une majorite de français soutient sa police , une minorite de voyous la deteste (cf ce qui s'est passé aux Invalides lors des manifestations anti CPE)
 

jean 28/03/2007 17:59

et oui, c'est pour cela que nous ne sommes ni en démocratie ni en république ... le pouvoir appartient encore aux fonctionnaires en france... une dictature de la gauche ... Et aux associations poussées à la délinquence par la gauche ... Nos enfants à l'école en sont les premières victimes ... Mais admettons que sans cela, ces gens là n'auraient jamais le pouvoir ! il faut donc qu'ils tentent de le garder même si quelque part ... on a compris ... ils mentent ... même les jeunes s'en apercevront un jour ... S'ils prennent la peine de lire un peu l'histoire...