Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

4 avril 2007 3 04 /04 /avril /2007 21:55

On ne le voit pas, ou si peu. On l’entend à peine. Aucune saillie, aucune annonce fracassante, aucun dérapage qui lui assureraient la une des média. Le saccage de la gare du nord n’a pas troublé sa sérénité. Les évènements travaillaient pour lui, inutile d’en rajouter. Sa meilleure stratégie c’est la furtivité. Avancer sans que l’ombre d’une trace ne témoigne de sa progression. Il est passé maître dans l’art du camouflage et s’ingénie à jouer perdant pour mieux endormir ses concurrents. Rappelez vous ses larmoiements quand il craignait ne pas avoir ses parrainages. Il devait, bien avant l’échéance, largement dépasser le seuil des cinq cent.


Son statut de quatrième homme des sondages en fait un candidat sans grand intérêt. Pas de risque qu’on l’ostracise, qu’on le démonise, il ne joue pas dans la cour des grands. A contrario de Mme Royal il joue perdant gagnant ! Ce n’est pas sans danger, car si le vote utile est tendance, l’électeur attiré par ses thèses peut craindre en lui donnant son suffrage d’avoir voté pour rien.


Le risque est calculé, au moins assumé. Il est aujourd’hui plus haut dans les sondages qu’il ne l’était il y a cinq ans, avant de se hisser inopinément, au deuxième rang. La cuisine avérée des instituts étant tolérée par les autorités, il est patent que ces professionnels ne peuvent invoquer leur neutralité. Ils imposent des résultats qui conviennent à leurs mandants. Nul ne peut plus en être dupe après l’affaire du CSA.    *

Le Pen peut se faire oublier. Son terreau est fertilisé par ses concurrents : Si identité nationale, Marseillaise, et banlieues sont récupérées par la bande des trois, les thèmes de la mondialisation, de l’invasion par les produits bon marché, de la faillite de l’Europe pour protéger le boulot de l’ouvrier français sont aussi des domaines sur les quels il a labouré sans infléchir sa position. Repris depuis peu par Bayrou, Sarkozy et Royal il n’en demeure pas moins le véritable suzerain.


Il se trouve dans la situation confortable du dernier coureur de relais dont les trois équipiers prépareraient de façon méthodique le passage du témoin pour lui assurer avec un effort minimum de franchir la ligne en premier.  Bien joué !



* Lire aussi :  Les partisans

Partager cet article

Repost 0
Published by Candide - dans Portrait
commenter cet article

commentaires

totof 05/04/2007 13:04

Je pense l’avoir dit en son temps :La gauche est morte dans ce pays, il n’y a de place que pour un parti démocrate et un autre républicain . Sarkozy sera logiquement élu car le problème de l’idée louable de BAYROU est … BAYROU ... J’avais dit en son temps que le personnage SARKOZY et ses idées sociales étaient un danger pour lui même … Je pensais même à une destinée telle celle de Kennedy. La gauche ne survit aujourd’hui qu’en encourageant la désobéissance civique car elle ne requiert plus l’attention des gens sensés. Même la jeunesse hésite … C’est un tournant de notre histoire et la gauche n’a plus que pour exister que de menacer et elle le fait. LEPEN n’a rien à voir là dedans … Il sera intégré par une droite tant sollicitée… Il n’est qu’une excuse à une gauche qui n’a plus de place sauf en France avec ses derniers bastions communistes ou extrémistes dans le contexte de la mondialisation. Sarkozy est le prochain Kennedy. « La rupture, l’autre pays »… Espérons que les concurrents ne lui réserveront pas le même sort avec l’espoir de gagner … Car à terme c’est mission impossible.

sam 04/04/2007 23:13

Cela fait plus de six mois que je suis convaincu que le 22 avril annoncera : 1 lepen, 2 sarkozy, 3 bayrou, 4 royal ... quoi que ces derniers temps je me demande si royal sera 4eme ou si elle sera plus bas encore. A mon boulot (dans un college) j'ecoute les enseignants (je ne m'occupe que du reseau informatique), et j'entend ... les uns avec schivardi, les autres pensant voter pour le postier, nombreux ceux evocant bayrou, etc ... mais des que l'on parle de royal, les reactions sont epidermiques (moi qui croyais qu'a l'EN ils etaient tous du PS ..)Et tous se plaignent des petits delinquants (j'entend leur origines rien que lorsqu'il citent leur prenoms); des insultes, des tags, etc ... Je vois les collegues a la cantine qui n'en peuvent plus qu'on leur demande "je veut pas de viande, je suis musulman" ou autres anneries du meme accabis ...Je vois la reaction de mes voisins depuis que quelques racailles ont trouve inteligent de taguer le hall de la residence de messages a la hauteur de leur culture (Moroco, nique la france, etc) ...Et je vois le vieux tribun borgne rester silencieux ... et attendre comme ne 2002. franchement, ca sent le tsunami a droite, et le pen / sarko au second tour.sam ps: au moins, si royal n'est pas au second tour, on pourra au moins boire un coup pour fetter la mort du socialisme et l'avenement de la social-democrtie ...