Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

10 avril 2007 2 10 /04 /avril /2007 09:54

Bayrou n’a toujours rien dit…pas que ce soit un scoop ! Il n’a toujours pas dit comment – au cas où il serait élu – il se sortirait du piège des législatives. La méthode Coué appliquée à ces élections voudrait que les français confirment ce choix en mandant les députés UDF dans une majorité de circonscriptions. C’est oublier que la majorité issue du second tour dépend du résultat d’une centaine de triangulaires (UMP UDF PS) et qu’il n’y aura pas de désistement du candidat UMP au profit du béarnais. En clair c’est une majorité socialiste qui, dans cette hypothèse, sortira des urnes. Et çette perspective c’est certain qu’il l’a connait. Alors ce silence Mr Bayrou, c’est pour nous cacher que vous serez forcé de cohabiter ?


Le Pen a repris son rôle de nationaliste provocateur, dont on le pensait sorti. Défier Sarkozy, le fils d’immigré sur ses origines hongroises n’a rien d’insultant. Rappeler que le terroir de ses ancêtres s’étendait sur les bords du Danube est réconfortant tant cela prouve que l’on peut s’intégrer avec aisance et succès dans la société française contemporaine. Alors pourquoi en faire état ? Sauf à imaginer que l’identité nationale sera mieux protégée par un breton pur jus, que par un fils d’immigré. Ce dont on peut avec l’expérience douter ! Il suffit d’observer le patriotisme dont font preuve dès leur arrivée les nouveaux immigrants sur le sol américain.


La palme pour le week end doit être partagée entre

Mme Royal. Qui a réclamé sur I télé* que des pressions internationales s’exercent sur l’Afghanistan pour mettre fin au régime des…talibans. Régime qui est tombé en 2001. On se gaussait de Bush qui n’y connaissait rien, mais là c’est le pompon, des soldats français y sont engagés aux cotés des américains. La presse en est resté muette, elle a du recevoir  des instructions

et Bayrou, qui évoquant ses deux concurrents a cru bon de préciser : "Les deux autres candidats, chacun, portent une inquiétude : Sarkozy parce qu'on sait où il va, Royal parce qu'on ne le sait pas". C’est certainement le nœud du problème. En renvoyant dos à dos le candidat qui sait où il va et la candidate qui ne le sait pas, Bayrou se met dans une situation impossible sauf à définir une troisième voie : celle qui ne mène nulle part. 



* Ségolène ROYAL était l'invitée de l'émission "1h30 chrono" sur I-Télé le jeudi 5 avril 2007.


Partager cet article

Repost 0
Published by Candide - dans Présidentielles
commenter cet article

commentaires