Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

11 avril 2007 3 11 /04 /avril /2007 10:45

C’est typiquement une idée du fonctionnaire que celle de Bayrou. Ne propose-t-il pas l’institution d’un bonus malus en fonction du solde des emplois dans l’entreprise. C’est faire sien le postulat qu’un patron est un négrier qui considère ses collaborateurs comme des esclaves bons à prendre ou à jeter. C’est nier qu’un entrepreneur ne développe son activité qu’en étant respecté par ceux qui mettent leurs talents à sa disposition en contre partie d’un contrat de travail. C’est aussi ne pas connaître la réalité du processus de licenciement, le temps, l’énergie qu’il faut déployer pour terminer une collaboration avec des salariés.


Geler plus encore le processus d’adaptation de la ressource humaine aux fluctuations de l’activité ne fera qu’inciter les chefs d’entreprise à utiliser des ressources alternatives – délocalisation, sous traitance, accélération des automatisations – plutôt qu’à offrir des emplois supplémentaires.


Le licenciement est vécu par un employeur comme un échec, un échec sur l’aptitude du collaborateur qui ne réalise pas la mission que l’on attend de lui, un échec sur les projets de développement de sa société. Sauf quelques cas épars de patrons voyous – qui touchent des subventions puis font leur valises – la quasi totalité des responsables d’entreprise ne se retrouvent pas dans la caricature que le fonctionnaire Bayrou met en avant pour justifier son projet de sanctions des entreprises amenées à licencier.


Pénaliser les activités en difficulté en augmentant le poids des charges, c’est la proposition inepte d’un candidat qui flirte maintenant avec la logique marxiste. A quand le retour au gosplan, aux nationalisations…Juste un petit effort Mr Bayrou, et bientôt vous pourrez revendiquer être à la gauche de l’extrême gauche, avant de vous retrouver à la droite de la droite. La boucle sera bouclée.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Candide - dans Présidentielles
commenter cet article

commentaires

Jean-Pierre 11/04/2007 22:29

En fait, tous ces politiques aiment phantasmer sur le « Pouvoir » du chef d'entreprise, cet « exploiteur qui s'en met plein les fouilles, jouissant à l'idée de mettre un salarié à la porte » mais, ils n'ont pas le courage nécessaire pour créer une entreprise et la gérer. Ils en sont tout simplement incapables.

cqfd 11/04/2007 18:19

On a cru que BAYROU avait touché le fond ... Et bien non ... Il continue à creuser et maintenant... il cherche du pétrole...

le comte vert 11/04/2007 17:50

oui
c est vraiment idée d un planqué
vivant grâce à la politique et n ayant jamais
crée soi même  UN SEUL EMPLOI
NI EU DE DIFFICULTE A GERER UNE ENTREPRISE
 
EFFRAYANTY §