Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

13 avril 2007 5 13 /04 /avril /2007 21:18

La « proportionnelle » ressurgit alors que la campagne s’enlise. Relancée par un acolyte de Nicolas elle prendrait l’aspect inquiétant d’un instrument propre à ratisser sur les terres de le Pen. C’est oublier que tous les candidats, de l’extrême gauche à l’extrême droite revendique qu’elle soit instillée à une dose – restant à préciser – dans une nouvelle loi électorale.


La proportionnelle est paradoxalement le plus démocratique des systèmes – chaque parti obtenant une représentation liée à son influence - tout en étant incompatible avec l’exercice de la démocratie. Parce qu’elle ne permet pas – pratiquement - de former un groupe composé de plus de la moitié des élus, la proportionnelle rend inapplicable la règle fondatrice de la démocratie : le vote majoritaire. Les majorités ne se forment dès lors que sur des oppositions. Afin  de contourner cette incohérence, la proportionnelle doit s’accommoder de toutes les compromissions. Elle n’est donc plus utilisée telle quelle.


Chaque politicien croit disposer d’une martingale, d’une recette qui selon lui permet de réduire l’effet d’emphase du scrutin à deux tours en y injectant l’once de proportionnelle suffisante pour obtenir une représentation équitable des diverses opinions.


C’est le débat qui est relancé par un proche de Sarkozy. Tout en reconnaissant l’importance de ce problème il y a une forme d’incohérence à le soulever aujourd’hui. Les arrière pensées qui sous tendent son exhumation prennent le pas sur le débat serein au quel il devrait donner lieu.


Une fois passée les législatives,une fois conquise cette majorité absolue qui permet à un parti de contrôler l’assemblée nationale, on ne doute pas que ce débat ne retombe dans les oubliettes, dont il ressortira dans cinq ans, malicieusement, pour pimenter une campagne qui s’éternisera… bis repetita placent

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Candide - dans Présidentielles
commenter cet article

commentaires

francine torti 11/07/2007 15:57

ceci est un apel d aide
me voila aujourdhui mercrdi 11 juillet sans gaz de ville donc ni eua chaude ni de quoi cuisiner j ai deux enfants et demande une aide je suis endetter de 25.000 euros comment faire pour faire exeption afin d eponger ma dette ya t il pas des fois une aide mais vraiment une aide?? merci a ceux qui voudron bien repondre

Vincent 14/04/2007 09:46


 

 

 
 

Je ne peux plus me connecter sur le site TOUS VEC SARKOZY EN 2007. JE SUIS BANNI !!!
 

 
 

Mon style ou le contenu de mes articles devaient vraiment déplaire ... Je suis toujours resté respectueux de sa personne ... mais l'exactitude de mes interrogations ne pouvaient, semble-t-il, plus pouvoir être acceptée dans le forum. A quelques jours de l'élection, il faut rester entre soi et se congratuler.
 

Voici le point de vue qui m'a valu le bannisement du site: 
 

Deux de ses livres « Témoignage » et «  La République, les religions, l'espérance » ont été préfacé dans la version italienne par Gianfranco Fini président du parti politique italien Alliance nationale (parti issu du M.S.I. - parti néo ou post-fasciste italien.
 

Le clivage Droite / gauche est remplacé par le clivage Démocrate / Faschiste. Et Nicolas Sarkozi a choisi son camp. Est-ce une erreur de le penser si on se reporte à l'auteur de sa préface dans l'édition italienne?
 

Vous remarquerez également que mon bannissement m'est signifié en anglais !!! Peut-être une coïncidence! Où est-ce le témoignage de la soumission de Sarkozy à Bush?
 

 
 

Jacques Heurtault 14/04/2007 00:43

Il faut élire 600 députés dont 400 dans 200 circonscriptions élisant solidairement deux députés (un homme, une femme) ... Les deux cents autres étant élus sur une liste nationale mixte (une homme, une femme, etc ..) en regroupant les résultats obtenus dans les circonscriptions.C'est tout bénéfice : 1. la parité à l'Assemblée nationale2. tout parti obtenant 1% des voix obtient 2 députés au moins ...