Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Libre Cours par Candide
  • Libre Cours  par  Candide
  • : Décryptage sans complaisance de l'actualité quotidienne.
  • Contact

Retrouvez Candide
alias Phénix sur

3w.LeVésinet.com

Recherche

Texte libre

Archives

24 avril 2007 2 24 /04 /avril /2007 10:21

Elle a le droit de changer d’avis, de faire du « Rocard » après l’avoir rembarré, de causer avec qui bon lui semble et aujourd’hui de courtiser Bayrou. Personne ne le lui contestera ! Elle peut aussi tournebouler son électorat, le désorienter et perdre dans la manoeuvre puisqu’elle ne peut récolter. C’est son choix.

Sa problématique est de gagner sur sa droite sans se découvrir sur sa gauche. Il ne s’agit pas de faire le grand écart, il s’agit de ne pas chuter écartelée.


On « n’aime pas les riches » et on « veut effrayer le capital » furent les thèmes racoleurs du vote utile du premier tour : et ils ont « payé ». Le PC laminé et la gauche de la gauche réduite à la portion congrue.


Mais il manque encore 15% pour mettre la droite à  genoux, et ceux là sont chez le Pen et Bayrou. Ils n’ont rien de révolutionnaires, ne bouffent ni du curé ni du méchant capitaliste. Ils respectent l’école privée, leurs enfants sont fan de Mac Do, et ne sont pas enrôlés pour la lutte finale.


Les mettre dans le même panier, même si ce n’est qu’une urne électorale, relève de la mission impossible, sauf à travestir le rôle du président de la république.


C’est beau de rassembler, mais ce ne peut être que sur une idée fixe, celle de faire barrage à un adversaire commun. Encore faut-il que le président construise un chemin, pour réaliser un projet de société. Et il n’y a pas de projet commun entre les gauchistes de Besancenot, même rebaptisés anti-libéraux, et les petits bourgeois bien pensants qui ont assisté aux grands messes de Bayrou.


L’intelligence des électeurs est mise à mal par cette manœuvre contre nature. On peut se trouver dans des circonstances où aucun candidat ne proposant de choix  acceptable, le salut réside dans le vote blanc. N’est ce pas l’issue honorable qui s’offre aux électeurs de Bayrou qui, refusant de rallier Sarkozy, ne veulent pas comptabiliser leur voix avec ceux des communistes et autres trotskystes… ?  

Partager cet article

Repost 0
Published by Candide - dans Présidentielles
commenter cet article

commentaires

Marie 29/04/2007 18:29

Ceux qui voteront "blanc" n'auront plus qu'à accepter le candidat (e) qui sortira vainqueur des urnes, ils ne veulent pas choisir , ils ne devront pas venir râler après. Nous avons la chance d'avoir le droit de voter et de pouvoir intervenir par notre bulletin, alors choisissons un des deux ....

jps 26/04/2007 15:47

voter blanc consiste à voter de fait pour celui qui est en tête en l'occurence sarkozy car on ne lui conteste pas sa suprématie
L'abstention ou vote blanc est un geste politique qui peut avoir de graves conséquences en la circonstance c'est le cas
http://poly-tics.over-blog.com/

titof 24/04/2007 18:18

voila ce que j'ai commente sur le site de jeffmax59:
merci de votre diabolisation de sarko qui ne fait que desservir les caricaturistes. A force de vouloir karcheriser Sarko même sur les terres socialistes comme dans le nord il progresse et vite; cela a permis à Sarko de recueillir 31 % des voix au premier tour.Un vent nouveau se leve pour chasser les tenors de l'immobilisme et les tenants du laisser faire mou mitterandochiraquien. Sarko a fait sa mue; Sego tente de se departir des sectaires primaires . Elle doit être furieuse de voir des sites de cet acabit.Le peuple de France n'a que faire des sectaires, des utopistes et des fumistes. il est temps de faire bouger les choses

Néel 24/04/2007 14:07

ramassis de blabla mon cher candide. Belle leçon de cynisme en revanche, une fois de plus. c'est pour ca qu'on t'aime, allez...- "faire du rocard" : non, il s'agit d'une rencontre publique et transparente, en aucun cas de tractations quelles qu'elles soient. - "tournebouler son électorat" : ridicule, tu as du oublier d'allumer ta télé ou ta radio le 22 au soir, et tu n'as pas pris de cours de rattrappage. ségolene est restée sur sa ligne, celle du pacte présidentiel. Sarko est allé draguer les életeurs les uns apres les autres, catégorie par catégorie. Apres des appels du pied au FN (mais ou sont donc parties les 800 000 voix perdues par jean-marie?) le voila qui louvoie vers le centre... "récolter", c'est son choix a lui. Ségolene, elle, veut convaincre. Encore et encore. "effrayer le capital" : lequel? pas le petit capital entrepreunarial qui innove, investit, crée des emplois. réguler les capitaux boursiers, ceux par lequel selon bien des gens "le capitalisme est en train de s'autodétruire", oui, sans doutes. "on n'aime les riches" : mais mon cher, les riches ont-ils à etre aimés in abstracto? Sarko ne les aime pas, il les met dans son lit (cf les propositions fiscales, etc). et ainsi de suite. vivent les caricatures...oui, il faut rassembler, et sur une idée fixe : l'avenir de la France et de chacun de nos concitoyens. Sarkozy me fait peur et me dégoute, mais ce n'est pas cela que je mettrai en avant. Parce que, d'abord, le PS a une candidate en laquelle je crois et un programme sérieux, équilibré, concret. 

jeffsmax59 24/04/2007 11:43

je vous invite vous et tous vos visiteurs à faire le bilan de m.Sarkozy sur mon site!à bientôt